Ali Bongo promet 10 000 nouveaux emplois par an

Ali Bongo Ondimba © DCP

Loin de se contenter des simples voeux, dans son discours à la Nation, Ali Bongo a encore fait des promesses aux populations gabonaises, notamment aux jeunes à qui il compte offrir dix-mille nouveaux emplois par an à partir de cette année alors que l’autopsie du projet “Un jeune un métier” n’a toujours pas été éludée.

Ali Bongo a en effet décidé de «la mise en œuvre urgente d’un certain nombre de mesures clés, telle que la mesure d’exonération temporaire de cotisations sociales pour toute création nette d’emploi à compter du 1er janvier 2018». Cette mesure permettra à court terme de créer 10 000 nouveaux emplois par an chez les jeunes.

Pour permettre aux entreprises de pouvoir embaucher sans en ressentir le poids immédiat, il sera décrété l’exonération de charges sociales. Ali Bongo a décidé que «l’employeur bénéficiera des avantages suivants : 50% d’exonération de charges sociales à la première embauche ; 75% à la deuxième embauche ; 100% à partir de la troisième embauche».

Cependant, il faut remarquer chez Ali Bongo, cette facilité de faire des promesses, de construire des projets et d’oublier l’évaluation de leur résultat. Sinon, où est passé la mise en oeuvre du projet “Un Jeune un métier” qui a fait rêver plus d’une jeune gabonais? Combien d’entreprises compte le Gabon pour générer 10 000 emplois par an alors que même le groupe Ceca-Gadis, pourtant implanté dans la majorité des départements du Gabon, recrute peu de jeunes gabonais?

Par ailleurs, dans un pays où la population jeune représente plus de 62% de la population totale, il est primordial de prendre des mesures pour lutter contre le chômage des jeunes, étant donné que la situation est de plus en plus délicate pour cette tranche de la population. Reste plus qu’à espérer que ces mesures soient effectives, et permettent de créer des emplois pour les jeunes.

Laissez votre commentaire