Ali Bongo préside le premier Haut conseil pour l’investissement

Ce mardi 7 mars 2017, la première session du Haut conseil pour l’investissement s’est déroulé sous la présidence d’Ali Bongo. Il a eu pour objectif de discuter des stratégies qui seront mis en oeuvre pour permettre de booster l’économie gabonaise.

Ces réformes qui seront engagés, visent entre autre à favoriser «le plein emploi et l’amélioration des conditions de vie» des gabonais, a précisé Ali Bongo Ondimba au cours de cette rencontre. Une initiative placée sous l’impulsion du ministère de la Promotion des investissements privés, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie en collaboration avec l’Agence nationale de promotion des investissements. Le HCI s’est donné comme mission «d’installer la compétitivité au coeur d’un dialogue public-privé institutionnalisé».

S’exprimant par la suite, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet a indiqué que le HCI a pour vocation d’accompagner «le Gabon, à partir d’un dialogue public-privé franc, dans la mise en oeuvre du plan de relance économique en stimulant une compétitivité sectorielle adossée à des chantiers structurants» .

En outre, le gouvernement a précisé  les grands axes de ce plan. Il s’agira donc d’accélérer le traitement de la dette publique, restaurer l’orthodoxie budgétaire, améliorer le fonctionnement de la justice, moderniser le cadre de l’investissement, du réinvestissement et du dispositif de financement de l’économie. La modernisation de la fiscalité parallèle, notamment grâce au renforcement de l’encadrement de la parafiscalité, et la prise en compte des préoccupations des employeurs dans les amendements envisagés lors de révision du code du travail ou du code de la sécurité sociale, constituent autant de mesures et d’engagements pris par le gouvernement afin d’améliorer la compétitivité du pays, favoriser la création d’emplois et relancer la croissance.

Laissez votre avis