Ali Bongo Ondimba : «L’avenir du pays dépend de la bonne formation de la jeunesse»

Ali Bongo Ondimba posant de la première pierre du centre de formation AVIC International à Nkok © DCP

Dans la matinée du vendredi 11 août dernier, Ali Bongo Ondimba, a procédé à la  pose de la première pierre du centre de formation et de perfectionnement qui sera construit par le groupe chinois AVIC International Holding Corp au sein de la  Zone économique à régime privilégié de Nkok dans la commune de Ntoum (Estuaire).

Initié lors de la première édition du New York Forum Africa (Nyfa), négocié au fil  des mois dans ses détails par le  Gouvernement, puis confirmé à l’occasion  de  la  visite d’Ali Bongo Ondimba  en  République  populaire  de  Chine  en  décembre  2016,  cet accord  sino-gabonais financé  (85%  EximBank  Chine et 15%  Etat  gabonais) comprend  la  construction  de  trois centres  à  Nkok  (Estuaire),  Ntchengué  (Ogooué-Maritime)  et  Mvengué  (Haut-Ogooué) pouvant  accueillir  chacun  sur  quelque 20.000  m²  un  millier  de  candidats  aux  diplômes  de technicien et de technicien spécialisé, ou  à  de  simples  formations  qualifiantes.

En  présence  du  vice-président  exécutif  de  AVIC,  M.  Liu  Jun, Ali Bongo s’est félicité de cette  étape  majeure  dans  le  développement  du  pays : «Nous  devons  avoir des compatriotes bien formés pour répondre aux exigences des marchés compétitifs. Cette main d’œuvre qualifiée locale va nous permettre d’accélérer  le  programme de transformation des matières premières et la diversification de  l’économie gabonaise».

«Une douzaine de filières  professionnelles – génies mécanique, électronique, civil; ingénieries machines agricoles, aéronautique,  climatisation, soudage; maintenance ordinateurs; menuiserie – seront proposées dans le cadre d’une offre adaptée aux besoins des entreprises et coordonnée avec un dispositif d’appui à l’orientation»; a quant à lui précisé Eloi Nzondo, ministre du Travail, au cours de discours. .

AVIC est un conglomérat public chinois de près de 500.000 employés composé  d’une centaine de filiales et de vingt-sept sociétés cotées. Deuxième puissance  économique du monde, la Chine, présente au Gabon à travers une trentaine  de  sociétés, a vu le volume de ses échanges commerciaux multiplié  par cinq ces huit  dernières années pour atteindre 1,77 milliards  de dollars. La Chine est  le troisième fournisseur du Gabon avec un volume d’importation de 8,6% et son premier client avec un volume d’exportation égal à 14,2%.

Laissez votre avis