mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Ali Bongo : «Au Gabon, nul n’est au-dessus de la Loi»

Ali Bongo : «Au Gabon, nul n’est au-dessus de la Loi»

Ouvrant le bal de la cérémonie de voeux de nouvel an ce lundi 06 janvier 2019 au Palais du bord de mer de Libreville, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a devant le corps diplomatique et les représentants des organisations internationales dressé les performances de la diplomatie gabonaise ces trois dernières années.  Occasion pour le numéro un gabonais de réaffirmer son attachement à la consolidation de la démocratie mais surtout du respect de l’état de droit au moment où une opération anti corruption bat son plein avec l’incarcération de plusieurs hauts cadres de l’administration publique et parapublique. 

Lors de son allocution de circonstance, en réponse à celle de Pierre Nzila, doyen du corps diplomatique, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo près la République gabonaise, le chef de l’Etat est revenu sur la signature, le 18 décembre 2019 à Libreville, des textes consacrant la réforme de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de cette institution sous régionale. 

Sur le plan international, Ali Bongo a relevé que cette année a permis de réaffirmer les engagements du Gabon en matière de lutte contre les changements climatiques, et la préservation de l’environnement, notamment à la COP 25. « Le Gabon s’est vu confié, dans ce cadre, le mandat de 

diriger, coordonner et harmoniser les positions africaines, lors des  prochaines négociations sur le Climat. Les questions de paix et de sécurité ont enfin été au cœur de notre action durant l’année écoulée », a-t-il indiqué. 

Abordant l’actualité nationale, le chef de l’Etat a rappelé les nombreuses réformes entreprises à la suite du dialogue inclusif entre toutes les forces vives de la Nation notamment la mise en place d’une Cour Constitutionnelle dont les membres ont désormais un mandat unique de neuf (9) ans, les révisions du Code pénal et du Code de la Communication et la mise en place du Centre Gabonais des Elections (CGE). Occasion pour Ali Bongo Ondimba de réitérer son attachement au renforcement de la démocratie et à la consolidation de l’Etat de droit au Gabon. 

« Au Gabon, nul n’est au-dessus de la Loi. A cet égard, je note que vous saluez les efforts de probité que j’exige aujourd’hui, plus que par le passé, de toute personne détentrice d’une charge publique. Ma récente adresse à la Nation traite fort justement de ces questions », a martelé le chef de l’Etat. Une posture qui cadre sans équivoque avec le lancement depuis novembre 2019 de l’opération anticorruption dénommée Scorpion.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion