Ali Bongo appelle les BRICS à considérer la ZLECA

Ali Bongo Ondimba © D.R

C’est à la faveur des travaux du ‘‘BRICS-leaders Africa Dialogue Forum Retreat’’ organisés en marge du 10ème sommet des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), le vendredi 27 juillet 2018, à Johannesburg, en Afrique du Sud, qu’Ali Bongo a appelé la coalition commerciale à considérer les opportunités d’affaires qu’offre le continent africain.

Le président gabonais, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), a invité le club des puissances émergentes en quête d’un nouveau souffle, à soutenir le développement de l’Afrique, notamment la Zone de libre échange continentale africaine, créée en mars dernier.  

Placé sous le thème «Les BRICS en Afrique : collaboration pour une croissance inclusive et une prospérité partagée dans la 4ème révolution industrielle», ledit sommet, s’est révélé une opportunité, que le président de la CEEAC, n’a pas manqué de saisir. Il a, à cet effet invité ses pairs à identifier les avantages que représente la création de la nouvelle zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), qui s’avère être le troisième marché derrière ceux de la Chine et de l’Inde.



«Le 21 mars dernier à Kigali, au Rwanda, les pays africains se sont résolument engagés dans la création d’une zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Ce vaste marché unique, est une opportunité à saisir par les BRICS. En vous positionnant comme partenaires stratégiques, vous tirerez le meilleur parti de ce vaste espace économique et commercial», a déclaré Ali Bongo, invitant ainsi les pays membres à considérer les avantages d’un partenariat BRICS-Afrique.

Les représentants de la coalition économique et commerciale se sont enfin entretenus avec leaders africains sur les opportunités que revêt ce partenariat.

Laissez votre commentaire