Ali Bongo annonce la mise en place de «bus» médicalisés pour aider les hôpitaux

Clinique mobile © D.R

Conscient que la vitalité d’un pays dépend de la santé de sa population, le problème de  la couverture sanitaire a également été au coeur du discours des voeux à la nation d’Ali Bongo s’est intéressé. Entre lecture d’un bilan morose et promesses aux populations, le Chef de l’Etat a décidé d’agir pour faire autrement.

Au soir du 31 décembre, Ali Bongo s’est engagé à intensifier les actions dans le domaine de la santé.  Secteur qui, selon lui, est «prioritaire». Ainsi pour pallier aux disparités relatives à l’accès aux services de santé, il a annoncé « la mise en place d’un réseau de cliniques mobiles dans chaque province du Gabon afin de permettre une meilleure couverture sanitaire à l’échelle du pays et l’accès aux soins de base pour les plus démunis»; ceci pour permettre à tous les gabonais où qu’ils soient de se faire soigner.

Mais qu’est-ce-que les cliniques mobiles? Il s’agit d’un «réseau qui sera constitué d’une flotte de bus médicalisés, de type 4X4, disposant de l’équipement nécessaire pour réaliser des soins d’urgence et de base : espace de consultation, table d’examen gynécologique, mini-laboratoire ou encore matériel ophtalmologique», a affirmé le Président de la République.

Encore un concept venu tout droit d’outre-mer alors même que les réalités ne sont pas les mêmes partout. Pourquoi ne pas construire un centre médical dans chaque localité afin que les gabonais puissent se soigner en toute quiétude? A quoi serviront désormais les centres hospitaliers et médicaux déjà existants dans chaque province? Des bus médicalisés, très bien, mais pour combien de temps? Qui veillera à la distribution du carburant, au paiement des médecins, aux outils de travail sachant que dans les structures déjà existantes l’Etat peine à remplir ses obligations.

Laissez votre commentaire