Ali Akbar Onanga : Jean Ping « veut semer la mort dans ce pays »

Ce vendredi 28 juillet 2017, au Radisson Blue de Libreville, des personnalités politiques soutenant Ali Bongo, se sont retrouvées  face à la presse nationale et internationale pour aborder la situation sociopolitique que traverse le pays depuis la fin de l’élection présidentielle du 27 août 2016. A cette occasion, Ali Akbar Onanga a dénoncé le discours de « haine », selon lui, prôné par Jean Ping et qui tend à donner une mauvaise image du pays à l’internationale.

C’est accompagné des personnalités politiques se définissant comme soutien indéfectible d’Ali Bongo, à savoir, Alain Claude Bilie-By-Nze, Simon Ntoutoume Emane, Pacôme Moubelet Boubeya et Blaise Louembet, qu’Ali Akbar Onanga a dénoncé ce qui s’apparente à un «discours suicidaire» tenu par Jean Ping depuis la fin de l’élection présidentielle.

« Il s’agit de dénoncer l’attitude inacceptable d’une certaine opposition qui depuis la fin de l’élection  présidentielle de 2016, par l’entremise de son leader, monsieur Jean Ping, s’obstine dans une sorte de déni des réalités, des dénis qui finissent par être presque s’agissant de Monsieur Jean Ping une sorte de dénie psychopathologique »; a-t-il affirmé.   

Revenant sur l’issue de l’élection présidentielle de 2016, Ali Akbar Onanga a dénoncé l’obstination de Jean Ping qui tend à « embrigader une partie du peuple dans un discours de haine, dans un discours suicidaire ».

« En général, vous et moi pour des personnes normales, lorsqu’on leur pose la question de savoir pourquoi elle mène un combat, pour quelle issue, pour une personne normale, elle vous dira que je mène un combat pour la victoire, elle vous dira j’irai jusqu’au bout c’est-à-dire pour la victoire, mais Monsieur Jean Ping suicidaire, lui, dit je mène le combat jusqu’à la mort et c’est l’état d’esprit de ce monsieur que nous voulons dénoncer aujourd’hui, ce monsieur dit qu’il veut semer la mort dans ce pays, il veut nous faire connaître la situation de certain pays par sa radicalisation »; a-t-il dénoncé.

Laissez votre avis