Albert Ondo Ossa : «Je devais voyager à 13h, mais la police ne m’a pas autorisé à quitter le territoire»

Pr. Albert Ondo Ossa © D.R

Albert Ondo Ossa, professeur agrégé en économie et militant de la société civile hostile au pouvoir a été empêché de prendre l’avion qui devait l’amener au Cameroun, par des agents de Police de l’air et des frontière (PAF) et ils ont descendu ses bagages, ce dimanche 27 août 2017; a-t-il confié à Gabon Media Time.

Les raisons de son interdiction de sortir du territoire ne lui ont pas été notifiées. L’ancien ministre et ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009, nous a confié : «Je devais voyager à 13h, mais la police ne m’a pas autorisé à quitter le territoire. L’un d’eux m’a dit qu’il exécute des ordres  et que je ne peux prendre l’avion  alors qu’il n’y avait pas de notification. L’ordre doit être écrit et notifié leur ai-je dit, j’aimerai voir la notification.»

Questionné sur l’auteur de cet interdiction, le professeur agrégé en économie et militant de la société civile hostile au pouvoir a précisé : «Je ne sais pas qui est le donneur d’ordre, mais des proches que j’ai appelé m’ont confirmé qu’il s’est tenu une réunion au ministère de l’Intérieur au cours de laquelle une liste de tous ceux qui sont considérés comme opposants, membres de la société civile, proches de Jean Ping ou hostiles au pouvoir ont été identifiés et interdits de quitter le territoire y compris moi semble t-il.»

Ancien ministre de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur sous Omar Bongo Ondimba, Albert Ondo Ossa victime depuis plusieurs mois d’une coupure de ses émoluments ne vivrait plus que de ses prestations extérieures. Cette interdiction de sortie du territoire apparaît comme une pression supplémentaire exercée sur sa personne.

Laissez votre avis