Alain Djally, aide de camp de Jean Ping écroué à sans famille

Alain Djally derrière Jean Ping, lors d'une sortie à Medouneu

Ce mardi 18 avril 2017, Alain Djally, ancien militaire et aide de camp de Jean Ping a été entendu par le Procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong,  puis par un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat dépôt à la prison centrale de Libreville communément appelée « sans famille».

De source judiciaire, Alain Djally a été inculpé pour détention et usage de son ancienne carte militaire et de détention illégale d’arme à feu. Apparemment, au Gabon, détenir un ancien document serait passible d’une garde à vue allant jusqu’à l’inculpation. Du jamais vu….

Toutefois, l’aide de camp de Jean Ping pourrait à nouveau se faire auditionner auprès du juge d’instruction qui décidera soit d’un non-lieu, soit d’un renvoi devant le tribunal dans les tous prochains jours. Rappelons qu’il a été arrêté le  jeudi 13 avril, par les agents de la Direction générale de recherche de la gendarmerie nationale.

En attendant le démantèlement de l’affaire, l’opinion revoit le film semblable à celui du député démissionnaire, Bertrand Zibi Abeghe et crie à la manipulation de la Justice. De quoi s’agit-il réellement ?

Nous y reviendrons.

Laissez votre avis