Alain Claude Bilie-By-Nze : «Bertrand Zibi n’est pas un prisonnier politique»

C’est au cours de son habituelle conférence de presse tenue ce vendredi 31 mars 2017, cette fois-ci, à la salle de presse du Stade de l’Amitié Sino-Gabonaise que le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze a abordé l’épineuse problématique des prisonniers politiques devant la presse nationale et internationale.

Concernant les nombreuses arrestations enregistrées durant la période août-septembre, le porte-parole du gouvernement a rappelé ce qui suit : «quelques jours après les interpellations, le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Pacôme Moubelet Boubeya a fait un 1er point. Sur l’ensemble du territoire, il y a globalement eu 800 interpellations. Sur les 800 près de 400 ont été relaxées aussitôt, plus de 300 rappels à la loi, un certain nombre de compatriotes ont été présentés devant le procureur et ont été inculpés à différent titre.»

Revenant sur l’épineuse problématique des prisonniers politiques, Alain-Claude Bilie-By-Nze fidèle à lui même a affirmé «à ce jour, des informations que nous avons, un seul compatriote est encore détenu en la personne de l’ancien député Bertrand Zibi Abeghe, il est le seul détenu non pas pour des opinions politiques mais pour des faits qui lui sont reprochés par la justice.» avant de poursuivre : «lorsqu’on nous parle de libérer les prisonniers politiques, nous n’en connaissons pas au Gabon!».

Le Porte-parole du gouvernement a défié quiconque de lui démontrer que des prisonniers politiques existent au Gabon :  « si des gens ont des listes de prisonniers politiques qu’ils les fournissent et nous évaluerons ensemble ce qu’on appelle prisonnier politique dans un pays » a-t-il conclu.

Laissez votre avis