mardi,6 décembre 2022
AccueilA La UneAkanda: quand les Maires et leurs adjoints se distribuent près de 95...

Akanda: quand les Maires et leurs adjoints se distribuent près de 95 millions d’indemnités

Ecouter cet article

La sortie le 31 octobre dernier des conseillers municipaux du Groupe Union nationale (UN)/ Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) au sujet du projet de Budget primitif pour l’exercice 2023 aura été l’occasion pour ces derniers de dénoncer certaines anomalies contenus dans ledit projet. C’est notamment le cas des diverses indemnités que s’octroeraient les adjoints au Maire ainsi que les maires d’arrondissement et leurs adjoints dont le montant pour 2023 est arrêté à 95 millions de FCFA. 

Dans ce communiqué qui intervient dans un contexte d’examen du projet de budget primitif de la Commune d’Akanda, les conseillers municipaux  UN-RPM reviennent longuement sur la gestion peu orthodoxe de l’actuel président du Conseil municipal. Au nombre de ces anomalies, l’octroi pour le moins curieux de diverses indemnités à certains membres du Conseil. 

En effet, dans ce projet de budget 2023, « l’exécutif municipal de la commune d’Akanda continue d’ignorer, sans conséquence, le rapport de la Cour des Comptes qui a attesté sans équivoque de l’illégalité du versement de diverses indemnités aux adjoints au Maire ainsi qu’aux Maires d’arrondissement et leurs adjoints ». Des indemnités versées en violation du décret n°000455/PR/MID/MEFBP portant harmonisation des droits et avantages des élus locaux. Des indemnités  de « domesticité, d’eau, d’électricité et de téléphone » versées à l’ensemble des maires et leurs adjoints, au niveau central comme dans les arrondissements et dont le montant total est arrêté à 94 560 000 FCFA pour l’exercice 2023.

Une situation que dénoncent les Conseillers du Groupe UN-RPM. « Nous constatons pour le regretter que fort du soutien de sa majorité au Conseil municipal et du silence complice des autorités de tutelle, le projet de budget 2023, comme les budgets précédents, ne vise qu’à satisfaire les besoins personnels de l’exécutif municipal et à préparer les échéances électorales de 2023, au détriment des intérêts d’Akanda et de ses populations  », ont-ils martelé.

Mondjo Mouega
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lancement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Rédacteur en chef

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x