samedi,26 septembre 2020
Accueil Derniers articles Akanda: le Groupe RPM-UN conteste la légalité de l'intérim à la mairie

Akanda: le Groupe RPM-UN conteste la légalité de l’intérim à la mairie

La session du Conseil municipal de la commune d’Akanda qui s’est tenue le 05 juin 2020 n’aura pas été de tout repos. En effet, au cours de cette rencontre le groupe composé du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) et Union Nationale (UN), représentant l’opposition a contesté la légalité de la tenue de cette session du Conseil municipal et plus particulièrement celle du maire par intérim de cette commune Serge Constant Colin Boreil dont l’arrêté de prorogation serait entaché d’irrégularité. 

Si cette session s’est déroulée en présence du secrétaire général du Gouvernorat de la province de l’Estuaire, elle aura été l’occasion pour les conseillers municipaux de l’opposition de relever les anomalies de cette dernière. Pour justifier cette position, ils rappellent que « l’intérim assuré par le 2ème adjoint au Maire de la Commune, décidé par Arrêté du Gouverneur de l’Estuaire pour une durée de 3 mois à compter du 07 décembre 2019, puis prolongé d’un mois, était arrivé à son terme le 07 avril 2020 »

De ce fait, Serge Constant Colin Boreil n’avait plus compétence pour convoquer et présider une session du Conseil municipal sans disposer d’un pouvoir spécial délivré par la mairie. Une dérogation qui sera évoquée  à la surprise générale, comme datant du 08 avril 2020 et qui prorogeait l’intérim du  2ème adjoint au Maire de la Commune jusqu’au 05 juin 2020.

C’est sous l’insistance du groupe Rassemblement pour la patrie et la modernité et Union Nationale que le mercredi 10 juin 2020 ladite dérogation sera présentée. « Avec gravité, nous exprimons les plus grandes réserves quant à l’authenticité de cet Arrêté du Gouverneur de l’Estuaire », ont martelé l’ensemble des Conseillers municipaux de ce groupement. 

Une position corroborée d’ailleurs, le 25 mai 2020, lors de l’ouverture des travaux de la commission des finances, quand le 2ème adjoint au Maire et son Conseiller juridique du Maire avaient reconnu la pertinence de la contestation des conseillers.  « Le Groupe RPM-UN dénonce cette manipulation de documents administratifs dont se rend coupable la majorité PDG au Conseil municipal d’Akanda avec la complicité des services de l’autorité de tutelle. Un Huissier de justice commis à cet effet a constaté cette situation », indique le communiqué de ce groupe de l’opposition.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt