Akanda: la coalition UN-RHM ne prendra pas part au vote du bureau du Conseil municipal

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi (au centre) tête de liste UN-RHM à Akanda © GMT

Annoncée par le ministère de l’Intérieur pour se tenir le dimanche 03 février prochain, l’élection des membres des Bureaux des Conseils des Communes et des assemblées départementales fait déjà parler d’elle. En effet, c’est à la faveur d’une conférence de presse donnée ce jeudi 31 janvier au siège communal de l’Union nationale que la coalition UN-RHM a déclaré ne pas prendre part au vote du bureau du Conseil municipal de la ville d’Akanda.

Face au constat de son infériorité numérique et étant le seul représentant de l’opposition au Conseil municipal, la coalition UN-RHM s’abstiendra de participer à la désignation des maires et maires adjoints de leur commune. « Nous sommes la seule force politique de l’opposition au Pouvoir établi représentée au Conseil municipal d’Akanda. Nous ne disposons pas de la majorité au sein du Conseil municipal. Pour cette raison, nous ne présenterons aucune candidature aux différentes fonctions de Maire et de Maire-adjoint au sein l’exécutif municipal », a déclaré Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.

Si cette position peut en étonner plus d’un et paraître dogmatique au regard de la promesse faite par la coalition de représenter valablement les populations qui l’ont votée, elle est, selon les propos de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi « constructive et transparente », car ajoute-t-il, « il nous semble en effet de bonne politique de permettre à la majorité municipale d’exercer pleinement ses compétences de gestion au cours de ce mandat ».

Toutefois, la coalition ne compte pas laisser les populations akandaises à la merci du Parti démocratique gabonais (PDG) qui détient une majorité écrasante. Elle promet d’«exercer au cours de ce mandat municipal, une fonction de contrôle de l’action de l’exécutif municipal » et « d’apporter une contribution effective aux travaux du Conseil Municipal », tout en veillant à s’opposer  « à toutes les décisions du Conseil Municipal jugées contraires aux intérêts de la commune  d’Akanda ou de ses habitants ».

Pour rappel, les listes de la coalition UN-RHM dans le premier et le deuxième arrondissement ont obtenu respectivement « 10,24% des suffrages exprimés », soit « trois (3) conseillers municipaux sur les vingt (20) sièges », et  « 25,77% des suffrages exprimés », soit « huit (8) conseillers municipaux sur les 27 sièges que compte cet arrondissement ».

La coalition totalise ainsi onze (11) conseillers municipaux dans la commune d’Akanda, sur un total de quarante-sept (47). Une majorité qui laisse les mains libres au Parti démocratique gabonais de gérer cette commune sans partage.

Laissez votre commentaire