mardi,3 août 2021
AccueilDerniers articlesAkanda: des populations de Santa Clara mécontentes de l’ANUTTC

Akanda: des populations de Santa Clara mécontentes de l’ANUTTC

Ecouter cet article

Le dimanche 6 juin dernier, les populations résidant au Cap Santa Clara dans le premier arrondissement de la commune d’Akanda, ont lancé une opération de déboulonnement des panneaux implantés par l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre national de l’urbanisme (ANUTTC). Un mouvement citoyen soutenu par la société civile qui y voit un ras-le-bol face à l’accaparement tous azimuts des terres par l’État.

La tension entre les populations et l’ANUTTC semble repartie de plus belle dans la commune d’Akanda précisément au quartier dit Cap Santa Clara dans le premier arrondissement. En effet, mécontents de n’avoir pas été consultés, au préalable, les habitants ont décidé de monter au créneau. Pour ce faire, une opération citoyenne visant à déboulonner les panneaux indiquant une réserve foncière a été lancée le dimanche 6 juin dernier.

L’ensemble des panneaux retirés des terrains a été déposé devant le siège social de ladite administration. Une action en contestation qui, selon Marc Ona Essangui, traduit l’exaspération des populations. « C’est un acte de courage. On ne peut plus accepter ce projet d’accaparement de terres sous le prétexte fallacieux des projets d’intérêt commun. Or il s’agit d’intérêts privés […] Ils veulent récupérer des terres et les revendre aux SCI », fustige le fondateur de l’ONG environnementale Brainforest. 

Pour ce dernier, l’heure est à poser le problème foncier au Gabon dans les zones périphériques. « Il faut réaliser des cartographies participatives. Ce qui a été fait dans les parcs nationaux d’Akanda et dans d’autres. Afin de retracer les limites pour permettre aux populations de jouir enfin de leurs terres », a-t-il conclu à ce propos. Vivement qu’Olivier Nang Ekomye, récemment promu ministre de l’Habitat, s’y penche afin de trouver le juste milieu dans ce conflit qui n’a que trop duré.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )