Akanda : Déguerpissement des occupants des logements d’Alambra

Annoncé depuis plusieurs  semaines par le ministre de tutelle, Bruno Ben Moubamba vient de joindre la parole à l’acte en déguerpissant, ce matin, les occupants illégaux des logements sociaux d’Akanda.

Le Vice premier ministre l’a dit encore hier, Bruno Ben Moubamba a réaffirmé que « toutes les procédures sociales et toutes les mesures d’accompagnement ont été épuisées. Il n’y a donc plus de places pour la discussion. Nous remettons dès à présent le dossier entre les mains du procureur de la République pour que force reste à la loi ». Ainsi, ce matin, c’est une horde de camions des forces de l’ordre venus pour mettre à la porte ceux qui y vivaient depuis des mois.

Sur les lieux, Me Meye François a affirmé « dans cette affaire, le gouvernement a estimé qu’il fallait faire les choses dans les règles de l’art, ils ont saisi le président du Tribunal, ce dernier leur a décerné une ordonnance. Cette ordonnance qui donnait force à la loi, elle a été notifiée aux occupants le 15 novembre, et choquée devant le président de la Cour d’appel». Le Vice premier ministre aurait donc dû laisser la procédure judiciaire aller jusqu’à son terme, d’ailleurs l’avocat a répondu « nous sommes dans une impasse, parce que vous conviendrez avec moi que tous les tribunaux sont en grève donc aucune audience ne peut se tenir sauf exception. Vaut mieux un bon arrangement qu’un mauvais procès ».

À l’heure actuelle, les occupants sont dehors, les gendarmes ont envahi leur espace et compte bien y rester. La journée sera longue. Parmi eux, certains nous ont assuré qu’ils ne vont pas quitter les lieux. A suivre…

Laissez votre avis