mardi,26 octobre 2021
AccueilDerniers articlesAkam Essatouk: 2 proches du préfet libérés

Akam Essatouk: 2 proches du préfet libérés

Ecouter cet article

Écroués mi-février à la prison centrale du Peloton à Oyem dans le cadre de l’affaire de faux et usage de faux en écriture des pièces d’État-Civil, les proches collaborateurs du préfet d’Akam Essatouk ont finalement été libérés le mercredi 16 juin 2021. Il s’agit d’André Morel Ndoutoumou Eyi et Be Ndong, Chef de bureau et Chef de Service de l’état civil de la sous-préfecture susmentionnée.

5 mois, c’est le temps qu’auront passé André Morel Ndoutoumou Eyi et Be Ndong dans les geôles de la prison centrale de Peloton à Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem. Placés sous mandat de dépôt pour implication présumée dans l’affaire de faux et usage de faux en écriture des pièces d’état civil, les deux chefs de service et de bureau de la sous-préfecture d’Akam-Essatouk ont recouvré leur liberté le Mercredi 16 juin dernier.


Présentés comme acteurs clés de ce réseau de faussaires, les deux responsables blanchis seraient parvenus à inverser la donne en présentant les éléments matériels qui attestent de leur ignorance des « magouilles » qui profitaient qu’à certains hauts placés de la Sous-préfecture. Pourtant,Adamou Aboubakar et Nicolas Mvono EBANG, respectivement maire adjoint de la commune d’Oyem et sous-préfet d’Akam-Essatouk, les deux principaux mis en cause pourraient eux aussi regagner leurs domiciles dès le vendredi.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop