Airtel Gabon invite « son aimable clientèle » à s’acquitter de ses factures

Le syndrome du mauvais payeur semble avoir gagné l’économie gabonaise. Après la mise au point de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG) enjoignant l’Etat gabonais et certains particuliers de s’acquitter de leurs factures en souffrance, le tour revient à la maison de téléphonie mobile Airtel Gabon d’inviter les entreprises dont les factures sont en attente de paiement de procéder à leur règlement avant ce vendredi 30 décembre.

En effet, dans un communiqué publié dans le quotidien l’Union du 27 décembre dernier émanant de la direction générale, adressé aux « sociétés privées et affiliés », le numéro un de la téléphonie mobile au Gabon lance un énième ultimatum à « son aimable clientèle » « ayant factures échues non réglées » à le faire au plus vite et ce, avant ce vendredi.

En outre, le communiqué poursuit en indiquant que faute de règlement à cette date, l’entreprise « se trouvera dans l’obligation de suspendre ses prestations ».

Ainsi après les révélations sur l’ardoise d’impayés de 165 milliards de Fcfa, dont 65 milliards de Fcfa dus par l’Etat gabonais à la Société d’Energie et d’Eau du Gabon, Airtel Gabon n’est pas épargné par cette situation bien gabonaise d’impayés, faisant subir d’énorme perte aux entreprises exerçant leurs activités dans le pays.

Laissez votre avis