Airtel Gabon en soutien à la sensibilisation contre le VIH/Sida

Le directeur général d’Airtel Gabon, Alain Kahasha et la représentante pays de l'ONUSIDA Gabon, Dr Françoise Ndayishimiye

Ce mercredi 30 mai, le siège de l’opérateur de téléphonie mobile Airtel Gabon sis à l’immeuble Gabon Mining Logistic (GML) a servi de cadre à la signature de la convention entre cette entreprise et le Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA). Cette convention de partenariat a pour objectif d’accroître la sensibilisation sur cette pandémie qui ne cesse de faire des victimes en utilisant les canaux de l’opérateur.

Cet accord de partenariat est l’aboutissement de plusieurs mois de discussion entre le directeur général d’Airtel Gabon, Alain Kahasha et la représentante pays du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), Dr Françoise Ndayishimiye et s’inscrit dans la volonté de l’opérateur de téléphonie mobile de participer de manière active dans la lutte contre ce fléau.

A cette occasion, le patron d’Airtel Gabon a réaffirmé l’engagement de l’entreprise d’accompagner l’ONUSIDA Gabon dans la  lutte contre le VIH/SIDA. Il faut noter que cette entreprise s’est toujours impliqué activement dans la sensibilisation contre cette maladie et la signature de ce partenariat n’est donc que la suite logique de cette volonté.

De manière plus pratique ce partenariat consistera non seulement à la «sensibilisation de masse» en utilisant la technologie d’Airtel mais aussi bénéficiera aux employés de l’entreprise. «Nous signons aujourd’hui ce partenariat parce que nous voulons redynamiser la sensibilisation, redynamiser la prise de conscience collective et en tant que société citoyenne qu’on soit capable d’accompagner l’Onusida au Gabon afin que ces objectifs soient atteint», a indiqué Alain Kahasha.

Il s’agira pour Airtel de mettre à contribution l’ensemble de ses outils et canaux de communication par l’envoie de messages sur des thématiques d’intérêt général tel que la promotion du dépistage volontaire, transmission des messages de prévention contre le VIH, les infections sexuellement transmissible et les grossesses précoces, mais aussi par la création d’un numéro vert Sida info service.

La représentante pays de l’Onusida n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction de voir aboutir ce partenariat qui ouvre de nouvelle perspectives d’appui à la lutte contre le VIH/Sida. «Cela permettra à nos deux institutions d’agir ensemble pour contribuer à la réponse au VIH en bâtissant sur leur forces respectives», a relevé Françoise Ndayishimiye.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire