Airtel et Sunu  s’unissent, pour nous protéger des aléas de la vie

Dans le cadre de l’élargissement de ses services la maison de téléphonie mobile Airtel Gabon vient de signer un partenariat avec l’assureur Sunu Assurance Vie. Une nouvelle offre qui répond au soucis d’Airtel, leader de la téléphonie mobile au Gabon d’améliorer le quotidien des gabonais. “Airtel prévoyance” est une offre qui facilite l’accès aux services d’assurances très peu vulgarisés auprès des populations.

Née du partenariat entre le numéro un du secteur de la téléphonie mobile Airtel Gabon et Sunu Assurances Vie, l’offre Airtel Prévoyance propose une couverture d’assurance en cas de décès ou d’Invalidité Totale et définitive et des Frais Médicaux suite à un accident, c’est-à-dire toute atteinte corporelle non intentionnelle résultant de l’action violente et soudaine d’une cause extérieure et indépendante de la volonté de l’Assuré.

S’exprimant lors du lancement de ce nouveau service le 19 janvier dernier, le directeur général de Sunu Assurance, Jean Constant Assi indiquait que  « le montant de cette couverture sera calculé sur la base de la consommation mensuelle de l’abonné, en termes de SMS, d’appels et d’internet. En cas de sinistre, le client devra dans un premier temps informer le service clientèle. Ensuite, il lui suffira de présenter à l’opérateur les documents justificatifs (rapport d’accident, certificat médical, reçus d’ordonnance…) pour se faire rembourser, dans un délai de 48 heures. Et en cas de décès de l’assuré, les bénéficiaires désignés percevront le capital garanti».

En outre, le directeur général d’Airtel-Gabon, Alain Kahasha, n’a pas manqué de souligner que ce nouveau service répond au besoin de « démocratiser l’assurance, qui jusqu’ici n’était réservée qu’à une catégorie de personnes, et d’autre part de faire en sorte que chacun de nos abonnés puisse affronter l’avenir avec plus de sérénité».

Ce service est accessible à l’ensemble de la clientèle souscripteur au service Airtel money et est ouvert aux personnes âgé de 18 ans au moins et de 65 ans au plus à la signature du contrat (BIA). Ainsi, il  donne droit pour une prime mensuelle de 500 Fcfa, aux frais médicaux allant jusqu’à 100.000 Fcfa et jusqu’à 1000.000 Fcfa de capital décès ou invalidité.

Laissez votre avis