mercredi,28 juillet 2021
AccueilA La Une«Aigle Douanes»: 368 millions de FCFA redistribués entre Ogandaga, Lewamouho Obissa et...

«Aigle Douanes»: 368 millions de FCFA redistribués entre Ogandaga, Lewamouho Obissa et des douaniers

Ecouter cet article

Lancée en grande pompe par l’ancien directeur de cabinet du Président de la République, Brice Laccruche Alihanga, actuellement détenu à la prison centrale de Libreville pour des faits de détournement de fonds publics, l’opération “Aigle Douane” aurait été une véritable vache laitière pour de nombreux hauts cadres de l’administration. En effet, selon des informations diffusées par l’hebdomadaire L’Aube dans son n°314 de ce lundi 14 décembre 2020, l’ancien ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga, l’ancien directeur des Douanes Dieudonne Lewamouho Obissa et près d’une soixantaine d’agents de cette administration se seraient distribué un peu plus de 368 millions de FCFA. 

« Au nom de quoi, un groupe de compatriotes s’arrogent tous les moyens collectifs au détriment de la prospérité collective? ». Cette interrogation de l’hebdomadaire semble trouver son sens au vu de l’ampleur du scandale qui entoure la répartition d’un peu plus de 300 millions entre plusieurs responsables de l’administration. En effet, on apprend que sur les 819 millions engrangés par l’opération Aigle Douane c’est un peu plus de 368 millions de FCFA qui auraient été redistribués en février 2020. 

Ainsi, l’ordre de décaissement aurait été effectué par les collaborateurs du directeur général des Douanes qui par la suite auraient remis l’argent « en espèce sonnante et trébuchante » au directeur des services de surveillance par intérim Alain Martial Ntoutoume qui semble-t-il aurait été chargé de la distribution. Au nombre des bénéficiaires on retrouve donc l’ancien ministre de l’Economie Jean Marie Ogandaga et son délégué de l’époque Sosthène Ossoungou Ndibangoye, le directeur général Dieudonne Lewamouho Obissa et près d’une cinquantaine d’inspecteurs centraux et autres agents. 

Chose curieuse, dans la clé de « répartition du produit des amendes et confiscation » on apprend que la part revenant à l’Etat est de 10% soit un peu plus de 81 millions de FCFA sur 819 millions de FCFA. Une part dérisoire quand le ministre s’est vu octroyer 12 millions de FCFA, son ministre délégué 8 millions de FCFA, le coordinateur général de l’opération Aigle Douanes Eric Damas s’octroie 15 millions de FCFA ou encore le directeur général des Douanes 20 millions de FCFA. 

Des révélations qui n’ont d’ailleurs pas manqué de susciter un tollé au sein de l’opinion, comme le prouve un agent des services de renseignements interrogé par L’Aube. « Grâce aux structures sous-tutelle comme les impôts, la Douane…et surtout les ristournes de dégrèvements, un ministre de l’Economie, ceux d’aujourd’hui sans pudeur et dont la cupidité et le mode de fonctionnement (…), peut facilement engranger un patrimoine annuel autour de 10 milliards », a-t-il confié à l’hebdomadaire.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme