Agression d’Edouard Valentin et Crépin Gwodock : le PDG condamne «la récurrence des violences»

Capture écran Fidèle Angoue Mba, SGA et porte parole du PDG © GMT

Ce dimanche 26 juin 2017, Fidèle Angoue Mba, secrétaire général adjoint et porte parole du parti démocratique Gabonais (PDG), a condamné au nom de sa formation politique, les violences de membres la diaspora contre Edouard-Pierre Valentin et Crépin Gwodock , en France, le samedi 24 juin dernier, par une déclaration de presse sur le plateau de Gabon télévision.

En effet, après l’agression d’Edouard-Pierre valentin, président du conseil d’administration d’Ogar-Vie et de Crépin gwodock administrateur directeur général de la Société commerciale gabonaise de réassurance (SCG-Ré), survenue le samedi 24 juin 2017, sur une terrasse de café à Paris en France, le parti démocratique gabonais par la voix de son porte parole est monté au créneau dénoncer ses agissements.  

«Le parti démocratique gabonais constate et dénonce fermement la récurrence des violences à caractère physique ou verbale sur les personnalités Gabonaise à l’étranger»; a déclaré Fidèle Angoue Mba qui estime que ses agressions ne justifient nullement «l’expression démocratique d’une diaspora dont certains membres sont instrumentalisés».    

Par la suite, indigné devant de tels actes qui ternissent «le Gabon havre de paix par excellence et terre d’accueille des citoyens du monde», le porte-parole du PDG a conclu en soulignant que «le PDG invite ses compatriotes à se ressaisir en posant des actes honorables et en portant plus haut le flambeau du Gabon à l’extérieur».

Laissez votre avis