Agression au Marché artisanal : la communauté musulmane condamne fermement

Ismael Océni Ossa, président du CSAIG © CSAIG

Suite à l’agression au couteau de deux photoreporters le samedi 16 décembre 2017, au Grand Marché Artisanal par un ressortissant nigérien, le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), Ismael Océni Ossa a animé un point de presse ce dimanche 17 2017 à la mosquée Hassan II de Libreville, au cours de laquelle, il a fermement condamné cet acte ignoble perpétré par son coreligionnaire;  rapporte Gabonactu.

En effet, c’est en scandant «Allah akbar» qu’Arouna Adamo, le présumé agresseur avait violemment agressé les deux ressortissants danois. Un acte qui rappelle le procédé utilisé par les djihadistes sous d’autres cieux et qui a vite créé l’amalgame au sein de l’opinion. C’est donc pour éviter toute interprétation, que le CSAIG par la voix de son président a condamné cette agression «sauvage».

«Le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, l’unique institution de régulation de l’islam au Gabon rejette  et condamne fermement  de tels faits»; a martelé l’Imam Océni Ossa. Il n’a pas manqué de souligner d’ailleurs que cet acte ne représentait en rien l’islam, qui est une religion de paix et de tolérance.

«En conséquence, le Conseil supérieur  des affaires islamiques du Gabon, cet acte horrible maladroit justifié prétendument perpétré au nom de l’islam ne sert ni l’islam, ni son auteur», a-t-il dénoncé, appelant  le gouvernement à «réprimer sévèrement l’auteur de cette agression et à poursuivre ses efforts de sécurisation du territoire national».

Pour rappel, l’assaillant résidant habituellement au Gabon depuis 19 ans aurait commis son acte en représailles aux attaques des Etats-Unis contre les musulmans et à la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël. 

Laissez votre commentaire