AGP : les agents réclament 8 mois d’arriérés des salaires et le départ du directeur général

© D.R

Les agents de l’Agence gabonaise de presse (AGP)  en grève illimitée depuis ce lundi 29 mai 2017, réclament entre autres, 8 mois d’arriérés des salaires et le départ du directeur général, Olivier Mouketou Mouketou.



Les grévistes accusent leur directeur général de gestion approximative et d’incompétence notoire. Ils ont  barricadé le portail de l’Agence située à «Baterie IV» dans le 1er arrondissement de Libreville. «Le directeur a été séquestré quelque temps dans son bureau avant d’être relâché. Il l’a quitté après négociations avec les grévistes  sans sa voiture de fonction », ont confié certains grévistes à notre confrère Gabonactu.

Pour rappel, Olivier Mouketou Mouketou avait été nommé en Conseil des Ministres le 23 mai 2012 comme Directeur Général de l’Agence Gabonaise de Presse (AGP) en remplacement de Maxime Poupi. L’AGP est un média gouvernemental créé en 1966. Il ne propose qu’un  site internet d’information depuis que son quotidien qui tirait  à 10 000 exemplaires a été arrêté.

Laissez votre commentaire