Agir pour le Gabon: 20 ans de lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme

Des membres du bureau exécutif d'Agir pour le Gabon © GMT

Le mardi 6 novembre dernier, l’Organisation non gouvernementale Agir pour le Gabon  a organisé sa énième journée sans alcool et sans Tabac. A l’occasion de cet évènement annuel les responsables de cette organisation ont comme à l’accoutumé tenu à sensibiliser les populations sur les dangers de ces fléaux qui ont une incidence sur le plan sanitaire.  

06 Novembre 1995-06 Novembre 2018 cela fait exactement vingt ans que l’Organisation non gouvernementale Agir pour le Gabon a lancé la première journée sans Alcool et sans tabac. A cette occasion elle a souhaité que les populations profitent de cette journée pour prendre conscience de la dangerosité de ces substances. C’est pourquoi, elle a interpellé les abstinents comme les consommateurs à ne plus « de tomber dans le piège de la dépendance et l’accoutumance ».

Occasion pour le célèbre président d’Agir pour le Gabon Alphonse Louma Eyouga d’interpeller les citoyens sur les méfaits de ces différentes substances d’autant plus qu’on ne compte pas les préjugés et les tabou véhiculés autour de ces substances « Les consommateurs occasionnels ou excessifs pourront toujours diminuer leurs consommations ou carrément arrêter toutes consommations d’alcool et de cigarettes, et commencer une vie saine. Il n’est jamais trop tard pour faire le choix de la sobriété ou de l’abstinence. », a-t-il expliqué

Il a d’ailleurs rappelé que contrairement à ce qui se dit « L’alcool et la cigarette sont “des drogues d’entrée “dans la consommation d’autres drogues comme le cannabis, la cocaïne, le tramadol (Kobolo)», et qu’il était donc plus que nécessaire pour chaque compatriotes de prendre conscience que ces produits peuvent être cause de mort. Pour Alphonse Louma Eyouga il revient également au plus hautes autorités de prendre des décisions forte pour l’application de « la loi antitabac promulguée en 2013 qui jusqu’à  ce jour pas encore appliquée ».

Laissez votre commentaire