Ageos: les premiers lauréats gabonais du concours ActInSpace récompensés

Au centre, les hereux vainqueurs de la première édition d'ActInSpace © GMT

Ce lundi 18 juin 2018, le siège de l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) sis à la Zone économique à régime privilégié de Nkok a servi de cadre à la cérémonie de remise d’attestations aux participants de la première édition du concours ActInSpace organisé par cette agence en partenariat avec JA Gabon. Ce concours internationale organisé pour la première fois au Gabon pour objectif de donner l’opportunité à des entrepreneurs de concevoir des solutions utilisant les images satellitaires.

C’est en présence des représentants des différents partenaires, notamment Airtel Gabon, Canal+ ou encore Air France, que le directeur général de l’Ageos, Tanguy Gahouma Bekale, a procédé à la remise des certificats de réussite aux jeunes qui ont participé à cette compétition qui a duré 24 heures. Il était question pour chacun de faire preuve d’ingéniosité et de perspicacité dans l’utilisation d’imagerie satellitaire dans des domaines en rapport avec la vie quotidienne.

Ainsi, sur les 33 participants répartis en 8 groupes, trois groupes se sont largement démarqués. Rhony Clay Magoulou Nkombi a développé une application de géolocalisation et d’adressage dénommé «Find me», une solution innovante qui pourrait servir à faciliter le déplacement entre un individu et un service spécifique. Dans le domaine de l’agriculture, Tamarah Moutotekema, Marlyse Mapaga et Benjamin Manfoumbi ont élaboré une solution utilisant les images de satellite pour le suivi, la production et la commercialisation des produits agricole.

Au terme de la délibération, c’est donc le duo Andy Boumah-Yovo et Sylvère Guetae Mouanga qui a été désigné grand vainqueur de cette première édition ActInSpace et devront représenter le Gabon lors de la finale internationale prévue pour le 27 juin prochain à Toulouse en France. «Le challenge auquel nous participons est l’utilisation de drone à capteur hyperspectraux, c’est un type de capteur que nous pouvons adapter à l’agriculture pour gagner en efficacité pour la détection de maladie ou de croissance des plantes», a expliqué Andy Boumah-Yovo.

Pour cette première édition, le directeur général l’Agence gabonaise d’études et d’observations spatiales s’est dit satisfait de son déroulement, indiquant la volonté de cette entité de poursuivre cette aventure dans les années à venir. Il a profité de cette occasion pour annoncer le lancement dans les tout prochains mois d’un incubateur au sein de l’Ageos.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire