vendredi,17 septembre 2021
AccueilA La UneAfrobaromètre: 47% des gabonais assurent avoir versé un pot de vin à...

Afrobaromètre: 47% des gabonais assurent avoir versé un pot de vin à des policiers

Ecouter cet article

C’est le résultat d’une enquête indépendante réalisée en février 2020 par Afrobarometer au Gabon avec l’appui du Centre d’études et de recherche en géosciences politiques et prospective (CERGEP). Basée sur les rapport-confiance des populations aux forces de l’ordre, l’étude a révélé que « 47% des Gabonais assurent avoir versé un pot de vin à des policiers ».

Désireuse de cerner le niveau de relations entre les civils et les hommes en treillis au Gabon, l’équipe d’Afrobarometer avec l’appui du Centre d’études et de recherche en géosciences politiques et prospective, a interrogé 1200 personnes adultes en février 2020. Selon le baromètre annuel de la confiance des populations, il ressort que « 47% des Gabonais assurent avoir versé un pot de vin à des policiers », est-il indiqué.

Afrobarometer a cherché à savoir si pour obtenir l’assistance des agents de forces de l’ordre, les citoyens ont dû verser des pots-de-vin ou faire des cadeaux ou des faveurs. Les données montrent que près de la moitié des personnes interrogées et qui ont eu recours à la police dans les 12 mois précédant l’enquête affirment avoir utilisé de telles méthodes afin d’obtenir des services des agents des Forces de l’ordre, contre 53% qui ne l’ont pas fait.

Des données statistiques qui démontrent l’image pour le moins noire véhiculée par les forces de l’ordre auprès de la population et qui, comme le soulignait le commandant en chef des Forces de police nationale le Général de division Serge Hervé Ngoma ternissait l’image du corps. Et ce ne sont pas les ​​500 procédures qui ont été engagées à l’encontre des policiers entre 2019 et 2020 qui dissuadera l’idée que se font les populations des hommes en uniforme. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop