mardi,3 août 2021
AccueilDerniers articlesAfrique: une enveloppe de 25 millions d’euros de l’UE pour soutenir la...

Afrique: une enveloppe de 25 millions d’euros de l’UE pour soutenir la recherche scientifique

Ecouter cet article

Dans l’optique de soutenir la recherche scientifique en Afrique, l’Union Européenne et l’Union Africaine avec le concours de l’Académie africaine des sciences, ont décidé d’investir pas moins de 25 millions d’euros dans un programme pilote. Dénommé « Initiative africaine de recherche pour l’excellence scientifique », ce programme devrait permettre aux scientifiques africains en début de carrière, de mener des recherches de pointe dans tout le continent. 

Avec seulement 2,4 % des chercheurs dans le monde et 2,6 % des publications scientifiques enregistrées le tout pour seulement 0,1 % des dépôts de brevets comme le révélait le journal LaCroix il y a deux ans, le continent africain reste l’un des moins pourvus en la matière. Pour tenter d’y remédier ou du moins d’y apporter un début de correctif, l’Union Africaine et l’Union Européenne ont décidé d’investir pas moins de 25 millions d’euros dans un programme piloté par l’Académie africaine des sciences.

En effet, dénommé « Initiative africaine de recherche pour l’excellence scientifique » ou « ARISE-PP », ce programme présenté comme une « opportunité pour les chercheurs de développer leurs carrières », se veut adapté à tous citoyens africains justifiant d’une expérience comprise entre 2 et 7 ans depuis l’obtention de leur doctorat. Ces derniers pourraient donc y voir, une possibilité de mener des travaux de recherche prestigieux dans une université ou un institut africain.

Seule condition pour les chercheurs postulants, œuvrer dans des domaines tenant compte du dialogue politique de haut niveau UA-UE en matière de science, de technologie et d’innovation (santé publique, transition verte, innovation et technologie, capacités scientifiques). Des sujets plus que jamais à l’ordre du jour, dans un continent plus que jamais à la croisée des chemins, compte tenu du contexte sanitaire qui a ébranlé des décennies d’efforts visant à le repositionner dans l’écosystème mondial.

Avec la possibilité de percevoir une subvention d’un montant forfaitaire de 500 000 euros soit près de 327 millions de FCFA pour une période n’excédant toutefois pas 60 mois (5 ans), nul doute que les chercheurs africains ne manqueront pas de postuler, pour tenter d’apporter des solutions aux difficultés qui minent le continent. Pour ce faire, ils devront soumettre leurs demandes de subvention par l’entremise du chercheur principal désigné en collaboration avec l’institution africaine d’accueil et au nom de cette dernière.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.