Afrikimages: la nouvelle banque d’images sur l’Afrique par des Africains

Ça y est ! Les médias de l’Afrique centrale peuvent désormais se targuer d’avoir une banque d’images qui réponde à leurs attentes.  C’est en substance ce qui ressort des propos de Désirey Minkoh, directeur d’Afrikimages agency, lors du lancement de sa nouvelle plateforme internet spécialisée sur la photo éditoriale, ce vendredi 1er février, à l’American Corner de Glass, à Libreville au Gabon.


Dès l’entame de son propos liminaire pour le lancement d’Afrikimages agency à Libreville, son directeur Désirey Minkoh a tenu à revendiquer la primauté dans la sous-région et l’africanité de sa plateforme. « Nous sommes la première banque d’images d’Afrique centrale. Notre plateforme est constituée des photos éditoriales entièrement produites par des photographes africains basés en Afrique et non en Europe », a-t-il précisé. Une boutade envoyée à la concurrence qui offrirait des photos de l’Afrique en vivant en dehors du continent.

Si le désire d’être numéro un et 100% africain tient à cœur à l’équipe de Désirey Minkoh, il n’est pas question d’occulter la qualité et l’excellence. « Nous souhaitons offrir des photos de qualité qui montrent également un autre visage de l’Afrique, pas seulement celle de la misère », a-t-il confié.

Par ailleurs, avec plus de 30 000 images, la nouvelle plateforme internet spécialisée sur la photo éditoriale ne compte pas limiter son ambition au Gabon ou à la sous-région. Avec son équipe, elles rêvent grand pour l’Afrique. « La nouvelle plateforme est lancée au Gabon. À terme, AFRIKIMAGES Agency souhaite se déployer depuis le Gabon vers les autres pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale francophone », a assuré le directeur.

Pourtant, Afrikimages agency qui existe depuis 2009, est peu connue en Afrique francophone et même au Gabon. Pour sa défense, le directeur de l’agence a affirmé que la plateforme « est plus connue par le public anglophone car il était plus demandeur d’images du continent ». D’où le choix de l’anglais comme langue de communication et de navigation sur le site. Mais cette faute sera désormais réparée. Car le site pourra également être consulté en français.

L’agence de photographie offre également des formations aux jeunes passionnés du métier et les accompagne autant que faire se peut dans leur immersion professionnelle. Quant au public ciblé par la banque d’images Afrikimages agency, il s’agit de la presse écrite, des médias en ligne, des chaînes de télévision, des institutions, des entreprises… qui auront désormais un large éventail de photos sur l’actualité africaine. Les images pourront être payées par mobile banking ou par carte visa en ligne via le site internet.

Laissez votre commentaire