Affaire Santullo : Christian Bongo dans l’oeil du cyclone ?

Christian Bongo © D.R

Le scandale mettant en cause le groupement Sericom-Santullo, de l’homme d’affaire Guido Santullo, continue d’alimenter les conversations au sein de l’opinion. Après les révélations sur l’implication de plusieurs personnalités politiques, ministres et directeurs généraux de sociétés publiques, et de plusieurs  entreprises à l’instar de Foberd Gabon.

C’est une affaire qui a secouée le paysage politico-économique du pays, conduisant notamment à l’arrestation de plusieurs personnalités. En effet, l’affaire Santullo, du nom de l’homme d’affaires franco-italien, et propriétaire de la société Sericom-Santullo, vient de faire une nouvelle victime en la personne de Christian Bongo.

Déjà mis en cause sur des accusations de blanchiment de fonds ayant conduit à l’arrestation du directeur général de la micro-finance, Épargne et Développement du Gabon (EDG), Jean-Claude Kenmeugni, et accusé de contrebande de ciment dans le cadre de l’opération Mamba qui elle, a conduit à l’arrestation du directeur général de Foberd Gabon, c’est une nouvelle implication du groupement Sericom-Santullo, portant cette fois sur l’achat d’un aéronef par le patron de la société Nessika Private Jet.

Cette société, via son patron Christian Bongo Ondimba, aurait selon les informations de nos confrères de L’Union, effectuée le 24 novembre 2014, un virement à hauteur de 330 millions de francs (soit un peu moins de 600000 dollars US), pour l’achat d’un aéronef Falcon 50 auprès d’une société Suisse, Gaëtair, en collaboration avec le groupement Santullo Séricom, grâce à des tractations financières pour le moins douteuses, frôlant «le blanchiment des fonds».

Selon des sources proches de BGFIbank et d’Orabank, le groupement Santullo aurait transféré de son compte BGFI vers son compte bancaire Orabank n°00167400159-54 une somme de 1 milliard de FCFA le 11 novembre 2014. Ce dernier, suivi d’un autre virement effectué par Guido Santullo vers le compte Orabank de la société HTPP dont il est le propriétaire. Et à son tour, la société HTPP va  injecter un montant de 100 millions de francs dans le compte Orabank n°00282800159-38 de la société Nessika Private Jet de Christian Bongo Ondimba.

Par ailleurs, cette compagnie aérienne aurait perçu en totalité du groupement Santullo, la bagatelle somme de 330 millions de francs pour l’achat final en suisse du fameux aéronef Falcon 50 en Suisse. Affaire à suivre…..

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire