samedi,19 septembre 2020
Accueil Derniers articles Affaire Rinaldi: «mon mari a participé à l'enlèvement du Blanc avec la...

Affaire Rinaldi: «mon mari a participé à l’enlèvement du Blanc avec la complicité de Lewis Bekui Ebang»

L’affaire Rinaldi vient vraisemblablement de prendre un tournant décisif avec les récentes révélations faites par la compagne de l’un des présumés ravisseurs. En effet, Morelle Avozo’o, a révélé, durant son audition au parquet d’Oyem pour une autre affaire du même genre, que son mari Laurent Assecko Ella a participé à l’enlèvement de Rinaldi Abagha Ngoua qui aurait été orchestré par l’oncle du disparu, Lewis Arsène Bekui Ebang. Le mari mis en cause aurait reconnu les faits après son interpellation le samedi 13 juin 2020

Où est bébé Rinaldi ? Que s’est-il réellement passé le 6 janvier 2020 au village Abe-Eba? Voici les principales interrogations auxquelles s’est longtemps posée l’opinion sur la disparition mystérieuse de ce garçonnet d’à peine 3 ans. Près de 6 mois après que l’enquête préliminaire a été ouverte, les langues se délient enfin. En effet, Morelle Avozo’o, femme d’un des présumés  ravisseurs a décidé de se libérer du lourd fardeau qui pesait sur sa conscience. C’est au cours de son audition, le samedi 13 juin dernier au tribunal d’Oyem dans le cadre de l’affaire de la noyade des 2 enfants de son époux à Siat-Bitam, l’ayant conduite derrière les barreaux qu’elle serait passé aux aveux. 

Loin de vouloir se venger de son bien-aimé, la Morelle Avozo’o semble bien plus rattrapée par les affres de la conscience. C’est alors qu’elle aurait surpris le juge en citant 5 noms de personnes qui seraient, selon elle, mêlées à la disparition de Rinaldi Abagha Ngoua. Récit des faits. « Un jour mon mari Assecko était en train de fumer le chanvre avec son ami Lewis sous le manguier. Et, j’avais constaté qu’il y avait une causerie entre les deux. […] . Après une longue causerie, ils se sont levés et mon mari m’a dit qu’il arrivait. Ils se sont dirigés vers la piste qui sort à l’autre village. Ils sont rentrés vers 20 heures. A leur retour, ils avaient un enfant garçon métisse avec eux »,a-t-elle indiqué. Une description presque parfaite de bébé Rinaldi. 

Avant de poursuite, en révélant que « Quelques instants après une double cabine blanche est venue garer vers la maison. Un monsieur fort, grand et noir est descendu, ils sont partis vers lui, Lewis et Assecko accompagnés du petit garçon. Puis ils ont démarré. Je ne sais pas si le monsieur avait d’autres personnes à bord. Assecko m’a dit à nouveau qu’il arrivait. Ils ont démarré en direction de Bitam », a précisé Morelle Avozo’o à la Police judiciaire. 

Par ailleurs, Morelle Avozo’o a souligné l’attitude suspecte de son époux qui ne serait rentré qu’au petit matin après être sorti avec ses amis en compagnie de l’enfant. « Dans la journée une rumeur circule selon laquelle un enfant a disparu au village Abe- Eba. Aussitôt, j’ai posé la question à mon mari. Assecko ce n’est pas l’enfant que toi et ton ami Lewis aviez hier soir ? Il m’a dit tais-toi, tu ne sais pas que tu peux avoir des problèmes. Je me suis tue », a-t-elle déclaré tout en relevant que le samedi qui suivra, son mari recevra un appel de Lewis Arsène Bekui Ebang qui lui demandera de venir récupérer sa contrepartie. « Ce que je sais ce que mon mari a participé à l’enlèvement du Blanc avec la complicité de Lewis Arsène Bekui Ebang », a conclu Morelle Avozo’o. 

Suite à ces révélations choquantes mais toute aussi précieuses, les agents de l’antenne provinciale de la police judiciaire d’Oyem ont pu interpeller tous les présumés ravisseurs. Selon notre confrère de l’Agence gabonaise de presse (AGP), il s’agirait de Leonel Aubame Nguéma qui avait été sollicité par Lewis pour l’aider à enlever l’enfant moyennant une modeste somme de 500.000 F CFA. À lui s’ajoute Parfait Messi qui avait été approché par le même Lewis pour lui donner un de ses enfants à raison de 2.000.000 F CFA, mais il avait décliné l’offre. 

Pour sa part, Laurent Assecko Ella, le mari de Morelle Avozo’o, présumé complice de Lewis Arsène Bekui Ebang, serait passé aux aveux après son interpellation. « Assoko n’a jamais nié les faits, il avoue que Lewis et lui ont enlevé l’enfant », nous a confié une source proche de la famille. Espérons que ces révélations pourront permettre enfin d’élucider cette affaire qui on le rappelle, a été transmise au juge d’instruction par le procureur d’Oyem Rodrigue Mfoumou Ondo. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt