dimanche,25 juillet 2021
AccueilA La UneAffaire Rinaldi: le nouveau procureur d'Oyem rouvre le dossier !

Affaire Rinaldi: le nouveau procureur d’Oyem rouvre le dossier !

Ecouter cet article

Un an et 3 jours après, Perine Ada Obiang, nouveau procureur du parquet d’Oyem décide de faire enfin bouger les lignes dans l’épineuse affaire « Bébé Rinaldi » porté disparu depuis le 12 janvier 2020 à Abbé Bidzang sis à une dizaine de kilomètres de Bitam, chef-lieu du département du Ntem. Pour ce faire, la magistrate a effectué une visite au lieu de la disparition du bambin de 3 ans, le vendredi 14 janvier 2021, en compagnie d’auxiliaires de justice, des présumés ravisseurs. 

Si dans le précédent article nous faisions état d’une « négligence » constatée dans le dossier Bébé Rinaldi, les choses semblent avoir pris une tout autre dimension ces dernières 48 heures. Et pour cause, le procureur du parquet d’Oyem et la juge d’instruction du tribunal de première instance de la localité ont décidé de prendre les choses en main. Les deux magistrates se sont rendues le jeudi 14 janvier dernier à Abbé Bidzang, lieu de la disparition de Bébé Rinaldi.

Il s’agit d’une première dans ce dossier qui aurait été placardisé par Rodrigue Mfoumou Ondo, ancien procureur du parquet d’Oyem. Ce dernier avait même opté pour la fuite en avant en déclarant dans les colonnes de notre confrère Échos du Nord « l’enfant n’a pas disparu au parquet de la République d’Oyem ».

Une triste sortie que souhaite faire oublier son successeur qui a laissé parler son instinct maternel et son âme de magistrate. Pour tenter de faire évoluer l’affaire, les pistes évoquées ont toutes été exploitées avec reconstitution de la scène. « Elles sont allées à Olam où les deux enfants de Morelle avezo’o et Assecko avaient été noyés. Puis se sont rendues au village Abbé Bidzang vers 1 heure du matin avec quelques détenus cités dans l’affaire. Chacun est passé à tour de rôle jusqu’à 3 heures du matin », a relaté une source proche du dossier. 

Enfin un signal d’espoir pour la famille éplorée. Pour rappel, le lundi 12 janvier 2020 le jeune Rinaldi Abagha Ngoua disparaît mystérieusement au village de sa mère. Quelques mois après, les langues décident de se délier et révèlent qu’il s’agirait d’un enlèvement orchestré par l’oncle de la victime, Lewis Bekui Ebang. Ces allégations de Morelle avezo’o sont soutenues par des aveux des personnes citées. Malheureusement, le procureur de l’époque avait estimé ne pas avoir assez d’éléments pour se montrer plus diligent. Nous y reviendrons !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )