mardi,29 septembre 2020
Accueil A La Une Affaire Rinaldi: «le garçonnet aurait été aperçu à Libreville», selon le procureur...

Affaire Rinaldi: «le garçonnet aurait été aperçu à Libreville», selon le procureur d’Oyem

C’est à l’occasion d’un entretien accordé à notre confrère L’Union dans sa parution n°13346 du mardi 16 juin 2020 que le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem a révélé que Rinaldi Abagha Ngoua, 3 ans « aurait été aperçu avec un homme et une femme du côté du Port-Môle de Libreville ». À propos de la procédure judiciaire en cours, Rodrigue Mfoumou Ondo a indiqué que le dossier a enfin été transmis au juge d’instruction compte tenu de la complexité de l’affaire. 

6 mois après avoir disparu mystérieusement au village Abé Eba, Rinaldi Abagha Ngoua semble être passé aux oubliettes. Si la question est parfois évoquée dans l’opinion sur les réseaux sociaux notamment, les autorités judiciaires de la province du Woleu-Ntem s’étaient terrées dans un profond mutisme. Un silence qui avait fait poindre l’idée selon laquelle l’affaire serait classée. Dans une interview accordée au journal L’Union, Rodrigue Mfoumou Ondo, procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem, a tenu à situer l’opinion publique sur l’avancement de l’affaire qui a tenu en haleine l’opinion nationale

« La disparition de cet enfant désole, touche tout le monde et me chagrine énormément. Lorsque le parquet a été saisi de la disparition de cet enfant, il a ouvert une enquête par l’entremise de la Police judiciaire (PJ) de Bitam. À la suite de l’information judiciaire, un premier suspect a été détecté, en la personne d’Arsène Lewis Bekui Ebang, oncle de Rinaldi », a-t-il indiqué à propos de l’enquête ouverte par le parquet d’Oyem quelques jours seulement après la disparition du jeune Rinaldi Abagha Ngoua. 

Poursuivant son propos, le procureur d’Oyem a révélé que « selon certaines sources, Rinaldi aurait été aperçu avec un homme et une femme du côté du Port-Môle de  Libreville », a-t-il indiqué. Et c’est à ce niveau que le magistrat surprend l’opinion publique. En effet, informé de la présumée présence de Rinaldi Abagha Ngoua à Libreville , la question se pose de savoir pourquoi il n’a pas saisi les autorités judiciaires de la place pour en savoir plus. Le procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem l’at-il fait ? Rien n’est moins sûr au regard notamment de la sortie de la mère de l’enfant qui avait déclaré que le parquet d’Oyem avait presque abandonné l’affaire.  

Pourtant, nous avons en mémoire que lorsqu’il s’était agi de mettre la main sur Arsène Lewis Bekui Ebang, oncle du disparu présenté comme le ravisseur, Rodrigue Mfoumou Ondo avait saisi son collègue de Lambaréné afin que le suspect soit mis à la disposition de la Police judiciaire (PJ) de Lambaréné. D’ailleurs les investigations infructueuses tendent à disculper le mis en cause qui pourtant reste en détention préventive à la prison centrale d’Oyem. 

Par ailleurs, Rodrigue Mfoumou Ondo s’est montré rassurant quant à la poursuite de l’enquête. « Dès que la PJ a bouclé l’enquête préliminaire, la procédure est arrivée au parquet. Auditionné, le principal suspect n’a toujours pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Au vu de cette impasse, le dossier a été transmis au juge d’instruction, pour poursuivre les investigations »,a-t-il conclu. Ainsi, l’enquête a enfin pourrait être menée à l’échelle nationale via des commissions rogatoires de soit transmis aux unités de police judiciaire. Vivement que cette affaire qui n’a que trop duré trouve un dénouement

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt