Affaire PosteBank : IG Telecom éclaboussée par Alfred Mabicka

La conférence de presse animé le jeudi 16 février à Paris par l’ancien président directeur général de PosteBank, Alfred Mabicka, fut riche en révélations. En effet, ce dernier au delà des accusations portées contre le Premier ministre Issoze Ngondet et le porte-parole du gouvernement, Alain Claude Bilie-By-Nze, met également en cause l’entreprise IG Telecom (Ex Internet Gabon), dont Alain Ba Oumar est le Président directeur général et qui aurait procédé à des surfacturations dans les contrats passés avec la PosteBank.

Candidat à l’élection pour la présidence de la Confédération patronale gabonaise (CPG) prévue se tenir ce vendredi 23 février, Alain Ba Oumar, Président directeur général de IG Télécom, société dont Alfred Mabicka a accusé avoir surfacturé et détourné près de 3 milliards de Fcfa dans un contrat de fourniture de matériel à la Poste-Bank. Des révélations qui viennent mettre en lumière des malversations qui avaient cours au sein de la PosteBank et qui ont contribué à mettre en mal la santé financière de l’entreprise.

Les accusations portées par Alfred Mabicka contre la société IG Télécom, dirigée par Alain Ba Oumar, ne devraient-elles pas au regard de leur gravité amener les autorités policières à s’y intéresser? Vu l’importance de la CPG qui représente une part importante de l’économie gabonaise, l’éthique voudrait que les prétendants au poste de patron des patrons doivent être moralement et professionnellement irréprochables. Il y va de l’image de tous les entrepreneurs du Gabon.

Laissez votre avis