Affaire Poste SA : Douze anciens cadres aux arrêts

Plus d’un an que le fleuron gabonais, la Poste SA a perdu ses lettres de noblesse, les causes sont diverses et relèvent désormais du domaine de la Justice. Ainsi, depuis ce samedi 9 janvier, douze anciens dirigeants de ladite entreprise sont en garde à vue dans l’enceinte de la police judiciaire (PJ).

Comme l’avait annoncé Michaël Adande, actuel PDG de la Poste SA lors du dernier conseil d’administration extraordinaire de l’entreprise tenu le lundi 14 novembre 2016,  la justice gabonaise a été saisie. Les premières interpellations sont tombées ce week-end, avec la garde à vue de douze cadres à la police judiciaire. Une information qui a d’ailleurs été relayée  ce lundi 9 janvier par le quotidien l’Union qui renvoyait ses lecteurs à la lecture en page 9 de l’article intégral. Malheureusement ce dernier n’y figurait pas à cette page. Chose qui laisse penser que le quotidien aurait subi des intimidations pour ne pas publier l’article qui contenait certainement les noms desdits cadres.

Quoi qu’il en soit, la justice aura pour rôle dans cette affaire devant elle, les différents agents des détournements orchestrée au sein de l’entreprise surtout que les victimes en sont principalement, des retraités, des étudiants qui y étaient domiciliés  ainsi que les fonctionnaires gabonais qui ont misé sur le facteur confiance en ouvrant un compte d’épargne dans cette entreprise.

Hormis ces douze anciens cadres dirigeants, il se pourrait que d’autres cadres dont Alfred Mabika Mouyama, ancien président directeur général soit également  interpellé dans les jours à venir pour les besoins de l’enquête. Nous y reviendrons.

Laissez votre avis

Publicité