Affaire Orabank : Le coffre-fort de la banque défoncé au chalumeau ?

© D.R

Le vendredi 5 mai dernier, un  huissier de justice et des agents de forces de l’ordre se sont rendus au siège de l’agence centrale d’Orabank pour «défoncer au chalumeau le coffre-fort de cette banque», rapporte Direct infos Gabon (DIG).

GABON LIBREVILLE

«Contre toute attente et selon des sources proches du dossier, Orabank se serait rétractée en bafouant la décision judiciaire de la Cour de cassation.» précisent nos confrères. Or, dans l’arrêt rendu le 04 avril dernier par la la chambre civile de la Cour de cassation, Orabank était condamné à payer la somme de de 6 milliards de FCFA aux titre de dommages intérêts à la société Sogad BTP. 

La même source aurait confié à Direct infos que le non respect de la décision de la haute Cour aurait conduit à une descente, le vendredi 5 mai 2017, d’un huissier de justice accompagné d’agents des forces de l’ordre pour,  précise-t-elle « défoncer au chalumeau le coffre-fort de cette banque». Cette information aurait été corroborée par certains employés de la banque scandalisés par cette opération.

En outre, «aucun franc n’a finalement été sorti du coffre-fort» ont confié des employés contactés par DIG.  Cette opération commando, avait pour but de contraindre l’établissement bancaire à payer les sommes dues à Sogad BTP.

Contacté par Gabon Media Time, le responsable communication, du marketing et la qualité de services d’Orabank Gabon n’était pas joignable ce dimache. Nous y reviendrons.

Laissez votre commentaire