dimanche,2 octobre 2022
AccueilActualitésSociétéAffaire Ndzoma: l'église Synagogue du Gabon exige la libération de son «leader»

Affaire Ndzoma: l’église Synagogue du Gabon exige la libération de son «leader»

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une déclaration ce dimanche 4 septembre 2022 que L’Église Synagogue du Gabon (ESG) a tenu à faire la lumière sur la procédure judiciaire « arbitraire » ayant conduit à l’interpellation du Prophète Emmanuel Ndzoma et certains ecclésiastiques par les services de la DGDI. À cet effet, ladite église demande la libération immédiate de son « leader », de l’Evangéliste David Wade, du Pasteur Stecy Mbele, d’Hulda Benga et d’Alain Mougnegui. 

C’est devant un parterre de journalistes nationaux et internationaux que les membres de L’Église Synagogue du Gabon sise dans la commune d’Owendo sont montés au créneau pour dénoncer les incongruités contenues dans la procédure judiciaire initiée par les services de la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration ayant abouti à la mise en garde à vue du Prophète Emmanuel Ndzoma et de certains membres du corps ecclésiastique, dans l’après-midi du jeudi 01 septembre 2022.

Il ressort que l’homme de Dieu aurait été convoqué, le mercredi 31 août 2022, au sein des services de la DGDI et ce, « afin de s’expliquer sur la vidéo d’une grossesse miracle de 3 mois lors de la Grande Croisade ». Répondant à cette convocation, le Prophète Emmanuel Ndzoma et Hulda Benga, la femme ayant subi le miracle de la fécondité vont livrer leur part de vérité sur le sujet. Remis en liberté, les concernés seront à nouveau convoqués le lendemain avant d’être gardés à vue.

Pendant ce temps, quelques agents de la DGDI se seraient rendus au domicile de l’homme de Dieu pour entendre toutes les personnes qui y vivent. Après avoir opéré des fouilles de la demeure du Prophète Emmanuel Ndzoma, les agents auraient emporté « des documents, livres et clé USB sans rien trouver de concret dans la concession ». Dans heures après, le Prophète sera, à son tour, sommé de les conduire dans la chambre d’hôtel où il avait séjourné à la veille de la Grande Croisade puis au sein de l’église Synagogue du Gabon.

Au terme de ces investigations, aucune preuve pouvant attester la pratique de magie n’aurait été trouvée. Anxieuse du traitement infligé à son leader religieux et certains ecclésiastiques, L’église a recouru aux services d’un avocat du barreau du Gabon. Toute chose qui lui a permis de s’enquérir de l’état de santé des personnes gardées à vue. On apprend que les « Pasteurs Elie Makaka et Muller ont été libérés le vendredi 02 septembre 2022 ». Ne comprenant pas ce qu’elle assimile à un acharnement, l’ESG a demandé « la libération immédiate de notre Leader le Prophète Emmanuel Ndzoma, de David WADE, de Stecy Mbele, d’Hulda Benga et d’Alain Mougnegui »

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x