mardi,11 août 2020
Accueil A La Une Affaire Kongossanews: «Maganga Moussavou ira jusqu’au bout malgré les intimidations»

Affaire Kongossanews: «Maganga Moussavou ira jusqu’au bout malgré les intimidations»

C’est à la faveur d’une déclaration face à la presse nationale ce vendredi 28 juin 2019 que la vice-présidente du Parti social-démocrate (PSD), Albertine Maganga Moussavou a fait le point sur l’Affaire du vice-président de la République contre Steeve Makanga. Pour la vice-présidente du PSD, Pierre Claver Maganga Moussavou ira jusqu’au bout de la procédure judiciaire entamée et ne cèdera pas aux intimidations.

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Albertine Maganga Moussavou a tenu à clarifier la situation sur l’affaire qui oppose le vice-président de la République au journaliste Steeve Makanga. Elle a rappelé que la provision fixée par le tribunal a été soldée à ce jour.  « La première audience a eu lieu le mercredi 26 juin pour fixer la provision. Malgré le lourd montant exigé, monsieur Maganga Moussavou s’est plié à la décision ainsi rendue. Grâce à de nombreux gestes de soutien, […] des militants du PSD, ainsi que de la famille, cette somme a pu être collectée et payée au Trésor public le jeudi 27 juin 2019 », a-t-elle déclaré.

Cependant, elle a tenu à souligner que le président de son parti ira jusqu’au bout afin que sa dignité et son honneur soient lavés malgré les pressions de tous genres qu’il subit. « Il attend sereinement la date du procès, malgré les nombreuses pressions directes et indirectes et les intimidations qui sont exercées sur lui, sa détermination reste intacte, car il a foi en la justice de notre pays. Le président du PSD ira jusqu’au bout de la procédure judiciaire ainsi entamée, afin que sa dignité et son honneur soient lavés et restaurés », a-t-elle confié.

D’ailleurs, Albertine Maganga Moussavou a également mis en garde toutes les personnes qui voudraient attenter à la vie du président du PSD, qui est également son époux. « Nous tenons à dénoncer la concussion, les dénigrements systématiques, les affabulations et manipulations distillées dans des cercles fermés des regroupements des partis politiques tant de la majorité que de l’opposition. Aussi tenons-nous à mettre en garde tous les comploteurs et autres conspirateurs qui se sont donné pour cible Maganga Moussavou, qu’il ne lui arrive aucun malheur », a-t-elle ajouté.

Pour rappel, après son éviction au poste de vice-président de la République et suite à un article accusateur publié le 21 mai 2019 dans Congossanews sous la plume de Steeve Mkanga, Maganga Moussavou a décidé d’introduire une citation directe en correctionnel pour outrage sur une autorité publique par voie de presse. Il réclame 950 millions au journaliste.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Street 103 Gabon Gmt