Affaire clinique Abora Nzame : le médecin gardé à vue puis relâché

L’affaire avait défrayé la chronique il y a quelques jours, amplifiée par un reportage réalisé par la chaîne de télévision internationale TV5 Monde. En effet, incriminé dans la séquestration d’un nouveau né au sein de la clinique privée Abora Nzame, le Dr Kamarou Kossogo, directeur dudit établissement hospitalier situé à Okala, a été récemment placé en garde à vue puis mis en liberté.

Cette histoire qui a ému l’opinion nationale et internationale a été abondamment commentée sur les reseaux sociaux. En effet, on se souvient que 5 mois durant, la clinique avait pris en otage un bébé prématuré qui avait été admis dans une couveuse au sein de cette unité sanitaire. Il reprochait à la mère du nouveau né, Sonia Okome, pourtant détentrice d’une carte de la CNAMGS, de n’avoir pas réglé la totalité des frais après 35 jours de couveuse.

Une situation qui a emmené la clinique à «prendre en otage» le nourrisson, n’empêchant pas  pourtant la mère de se rendre dans ladite clinique pour alimenter son bébé. C’est face au menace de mort proférées par le médecin, le Dr Kamarou Kossogo, que Sonia Okome décidera de recourir à la chaîne internationale pour alerter l’opinion nationale et internationale afin de mettre un terme au supplice de son enfant.

Face à ces faits d’une extrême gravité, le procureur de la République près du tribunal de première instance de Libreville a décidé de l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cette affaire. Il s’agira donc de déterminer la situation administrative de cette clinique, vérifier les diplômes du médecin ainsi que son état civil. Etant d’origine béninoise, ce dernier n’a acquis la nationalité gabonaise qu’il y a quelques années. D’après les dernières informations, le Dr Kamarou Kossogo a été relâché ce dimanche 11 février 2018.

Par ailleurs, il faut noter que cette histoire a trouvé une fin heureuse suite à l’élan de solidarité de nombreux citoyens qui se sont mobilisés ces derniers jours ainsi qu’à l’intervention exceptionnelle du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba qui a contribué au retour du nouveau né au sein de sa famille.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire