mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Affaire Alexis Ndouna : le réquisitoire impartial d’Alfred Nguia Banda

Affaire Alexis Ndouna : le réquisitoire impartial d’Alfred Nguia Banda

Depuis la France où il est exilé politique depuis 2016, Alfred Nguia Banda s’est prononcé sur la sulfureuse affaire “Alexis Ndouna”, du nom ce haut cadre du Parti démocratique gabonais, supposé pervers sexuel et poursuivi pour viol sur mineur et proxénétisme. Dans une approche prudente et tout aussi objective, cet ancien homme fort du régime Bongo a donné un avis froid sur la question.  

« Youga Okoulo Nguia Banda »,traduit littéralement « écoutez le grand frère Nguia Banda », c’est dans cette rubrique de l’hebdomadaire Le Grand Mbandja, dans sa parution du vendredi 18 octobre 2019, numéro 525 que ce fils du Haut-Ogooué s’est exprimé sur cette affaire, très médiatisée mettant en accusation Alexis Ndouna, un prétendu prédateur sexuel multi récidiviste. 

Lire aussi: Alexis Ndouna «un criminel sexuel protégé du fait de son appartenance au PDG», selon Georges Mpaga 

D’emblée, cet homme qui est lui aussi un père de famille, reconnaît la teneur  abjecte et infamante des faits qui sont reprochés au suspect, « c’est un acte très abdominale qui requiert une sanction exemplaire contre Alexis Ndouna  », avant de souligner toutefois, qu’en vertu des principes du droit pénal notamment de celui de la présomption d’innocence, « tout individu est présumé innocent jusqu’à ce qu’il soit jugé » pouvait-on lire. 

Abondant dans le même sens, Alfred Nguia Banda,  juriste de formation, docteur en Droit pénal et en Sciences criminelles va étaler sa connaissance dans cette discipline, plus précisément sur l’atteinte à la liberté sexuelle des mineurs. « L’inceste et le viol qui plus est celui des mineurs constituent des crimes dont la peine principale est la réclusion criminelle à temps et une   lourde amende ». 

Lire aussi: Gabon : le ROLBG condamne le laxisme de la justice face à la «récidive du criminel sexuel Alexis Ndouna» 

Puis tenant compte du caractère récidiviste qu’on affuble à tort ou à raison à Alexis Ndouna, il a précisé les effets produits par une telle posture qui « au regard des faits et surtout du caractère récidiviste de l’auteur » consacre « inévitablement les circonstances aggravantes », raison  pour laquelle précisait Alfred  Nguia Banda, « la justice doit être implacable si sa culpabilité est établie ». 

Lire aussi: Gabon : ouverture d’une enquête sur les placements en milieu scolaire 

Au delà de ce petit cours de droit pénal, Alfred Nguia Banda, va se questionner sur la recrudescence de tous ces comportements à l’infamie notoire. Cette fois-ci, l’opposant, proche de Jean Ping, va se pencher sur l’aspect social du phénomène. Pour lui, la misère sociale et la déliquescence de nos valeurs morales sont en partie les causes de ce phénomène. « La précarité et la pauvreté qui deviennent endémiques et pathologiques sont les principaux mobiles de la dépravation des moeurs », dénonce t-il, non sans tenir pour responsables les parents de ces enfants qui, crapuleux et concupiscents, « sont devenus entremetteurs et proxénètes ». 

Lire aussi: Gabon : les Placements ou la prostitution à l’heure du numérique 

Face ce phénomène grandissant, prosaïquement appelé « placements », l’ancien directeur de la SGEPP, a reconnu la nécessité d’orienter une politique sociale adaptée à ce mal sociétal qui pervertit toutes les générations dans notre pays.  « la lutte contre la précarité, la pauvreté, la proxénétisme,aggravé, l’exploitation des mineurs d’une part, et la restauration de l’instruction civique d’autre part doivent constituer l’ossature d’une politique de redressement des mentalités », at-il conclu. 

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion