Affaire Aba’a Minko : l’UE appelle à la retenue et au respect des droits humains et des libertés fondamentales

C’est par le biais d’un communiqué que la délégation de l’Union européenne a tenu à réagir aux événements du 16 juin dernier, notamment les attaques planifiées dans plusieurs médias pour faire diffuser un message de Roland Désiré Aba’a Minko. Ce dernier s’était ensuite introduit dans les locaux de la délégation en menaçant son personnel avec une bombe factice, avant d’être appréhendé par des agents de la police judiciaire.

Dans ce communiqué relayé par le site Gabon Actu, la délégation indique que ses locaux ont reçu la visite impromptu «d’un individu proférant des menaces», précisant que «cet incident a été rapidement résolu avec l’aide de la police locale qui a procédé à son évacuation dans le calme».

Suite à cette affaire qui a créé la psychose au sein de la population, la représentation de l’Union européenne a souligné qu’elle «est en contact étroit avec les autorités locales en ce qui concerne les suites de l’affaire», annonce le texte.

Par ailleurs, elle «condamne tout recours à la violence politique et réitère son appel à la plus grand retenue de tous les acteurs impliqués, ainsi qu’au plein respect des droits humains et libertés fondamentales».

Laissez votre avis