Affaire Aba’a Minko : le procureur de la République annonce l’ouverture d’une enquête

Quelques heures seulement après ce qu’on peut qualifier désormais d’affaire Aba’a Minko, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Libreville a au cours d’une déclaration indiqué l’ouverture d’une enquête concernant les événements qui ont eu lieu ce vendredi 16 juin. Des événements qui ont eu pour effet de causer une certaine psychose dans toute la ville.

Dans son intervention, Steeve Ndong Essame Ndong, a tout d’abord rappeler les faits ayant émaillé cette journée, rappelant que «plusieurs rédactions de médias publics et privés de Libreville ont été pris d’assaut par des groupes d’individus armés et cagoulés dans le but de diffuser un message audio et vidéo incitant le peuple gabonais à la révolte».

il poursuit en indiquant que dans ce message d’une extrême gravité, l’ancien candidat à la présidentielle du 27 août 2016, Roland Désiré Aba’a Minko déclare «qu’accompagné d’autres compatriotes déterminés à animer une révolution pour la libération du peuple, ils ont planifié des actions de déstabilisation de l’autorité de l’Etat». ajoutant qu’il avait posé « des explosifs dans les édifices publics avec mise à feu télécommandée et la prise en otage des occupants, la neutralisation des sites militaires stratégiques identifiés par satellite».

C’est donc fort de ces déclarations que le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong, a annoncé l’ouverture d’une enquête judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Laissez votre avis