AFD: deux impétrants du CEFEB reçoivent leurs diplômes

L'ambassadeur de France Philippe Autié et l'un des diplomés © GMT

Ce mercredi 28 novembre, la résidence de l’ambassadeur de France au Gabon a servi de cadre à la cérémonie de remise des diplômes du Campus du développement anciennement dénommé Centre d’études financières, économiques et bancaires  (CEFEB). Cet établissement prestigieux  basé à Marseille en France est géré par l’Agence française de développement (AFD) et a pour mission de former des cadres de l’administration et des sociétés publiques ou privés.

C’est en présence d’un parterre d’invités, du ministre de l’agriculture Biendi Maganga Moussavou, du reseau des anciens diplômés du CEFEB représenté par la présidente de l’association Turgot 241 Yolande Nyonda, des anciens tel que Raymond Ndong Sima, Faustin Boukoubi ou encore Jean François Ndongou que l’ambassadeur, Haut représentant de la République française au Gabon Philippe Autié a procédé à la remise des diplômes CEFEB-AFD.

Une occasion pour les différents officiels présents lors de cette cérémonie notamment la directrice de l’AFD au Gabon, Laetitia Dufay de magnifier l’enseignement délivré au sein de cet établissement qui a participé à la formation de hauts cadres de l’administration gabonaise. En effet, depuis 1963, le CEFEB a formé 80 cadres gabonais à travers le cycle diplômant aujourd’hui devenu le Master Maîtrise d’ouvrage pour le Développement (MODEV). « L’objectif du CEFEB, pour detourner la devise de l’AFD, c’est de créer des esprits en commun pour oeuvrer à un développement durable. C’est de créer une communauté de décideurs et  d’experts qui partagent la même compréhension des enjeux, les mêmes méthodes et les mêmes outils de travail », a-t-elle souligné.

Lors de son discours de circonstance, l’ambassadeur, Haut représentant de la République française au Gabon Philippe Autié a tenu à féliciter les heureux récipiendaires en l’occurrence Wilfried Mando de la promotion 2016/2017 dernière du CEFEB sous son nom historique qui a obtenu un Master Maîtrise d’ouvrage publique privé (MOPP) et Rodrigue Owoumbou Siangoye issu de la promotion 2017/2018 qui a lui, décroché le Master Maîtrise d’ouvrage pour le developpement (Modev). « L’un des principaux objectifs du CEFEB est atteint puisqu’il a su détecter les hauts potentiels du Gabon et les accompagner dans leur carrière », s’est félicité le diplomate français.

« Après 7 ans sans Gabonais diplomé du CEFEB, enfin nous avons eu deux impétrants d’où notre satisfaction, nous reseau des anciens du CEFEB mais egalement de l’Agence française de développement. globalement la mission de cet établissement est de mettre en place un esprit collaboratif avec l’AFD, c’est dans cette optique que nous souhaitons susciter davantage de candidatures parce que nous constatons que nos compatriotes accèdent de moins en moins à cette formation pourtant importante pour le développement de notre pays », s’est réjoui Yolande Nyonda.

Laissez votre commentaire