AFD: 70 ans de coopération avec le Gabon symbolisés «Au fil du Transgabonais»

© Sonier Issembé / AFD

Pour souffler ses 70 bougies au Gabon, l’Agence française de développement (AFD) a organisé, le jeudi 22 mars dernier à l’Institut français, une exposition dénommée «Au fil du Transgabonais». Inaugurée par Laetitia Dufay, directrice de l’AFD au Gabon et à Sao-Tomé, et le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, cette exposition qui s’étend jusqu’au 11 avril retrace 7 décennies de collaboration entre l’agence et le Gabon.

Il aura fallu près de 700 kilomètres de ligne ferroviaire, à l’équipe de l’AFD pour être au fait des projets financés par l’agence depuis 70 ans. Cette découverte à travers le pays, a inspiré le photographe gabonais Sonier Issembe, douanier de métier et des équipes de l’AFD, qui à travers une exposition de 40 clichés retracent les 7 décennies de collaboration au bénéfice du développement du Gabon, dans des domaines variés tels que, la protection de l’environnement, l’accès à la santé, l’agriculture et le développement des infrastructures

«Même si c’est un reportage qui suit le chemin de fer, les photos illustrent bien d’autres aspects du Gabon et des projets auxquels participent l’AFD», a souligné Laetitia Dufay, rapporte Gabonreview, la directrice de l’AFD au Gabon et à Sao-Tomé a rappelé que «lEtat gabonais et l’AFD peuvent être fiers de ce qui a été accompli et il faut poursuivre ce travail avec le gouvernement et les autres partenaires du pays pour que tous les habitants puissent en recueillir les fruits».

Depuis plus de 70 ans, une multitude de projets ont été soutenus et certains sont emblématiques de ce travail, barrage de Kinguélé, extension de l’aéroport de Libreville ou encore la construction du port d’Owendo.

Début 2018, le montant des projets en cours d’exécution soutenus par l’AFD atteint les 800 millions d’euros, ils concernent la conservation des parcs nationaux, le renforcement de l’offre de soins, l’amélioration de la mobilité à l’intérieur du pays et l’accès de tous à l’éducation.

Laissez votre commentaire