mercredi,4 août 2021
AccueilA La UneAdressage: Eugène Mba va-t-il donner une leçon de bonne gouvernance à Ossouka...

Adressage: Eugène Mba va-t-il donner une leçon de bonne gouvernance à Ossouka Raponda ?

Ecouter cet article

Présentée comme un projet novateur puis rangé dans les placards,  l’opération d’adressage de la capitale gabonaise vient d’être ressuscitée par l’actuel maire de Libreville Eugène Mba. En effet, ce dernier a exhumé ce jeudi 08 juillet ce projet lancé par l’ancien maire Rose Christiane Ossouka Raponda qui n’aura pas su aller au bout de cette opération qui devait mettre un terme aux difficultés rencontrées par les citoyens dans une ville devenue au fil des années un véritable capharnaüm. 

Lancée en grande pompe en septembre 2015 par le maire de l’époque Rose Christiane Ossouka Raponda, en présence du maire de Paris, Anne Hidalgo, l’opération d’adressage de Libreville avait connu un coup d’arrêt après sa phase active dénommée « acte III » qui a consisté en la pose effective des plaques dénominatives des rues. Une situation pour le moins curieuse alors que l’actuel premier ministre présentait ce projet comme une solution pour le repérage et de l’orientation des habitants. 

C’est donc dans le cadre de la relance de cette opération que l’édile de la capitale Eugène Mba a procédé à la  pose de la plaque d’adressage « Avenue Augustin Boumah, Pdt Ass Nat – 2015 » et le numéro de porte 512 qui est synonyme de reprise de ce vaste chantier abandonné par Rose Christiane Ossouka Raponda. Il faut souligner que l’arrêt du projet avait suscité des interrogations alors qu’il aurait bénéficié d’un financement de près de 480 millions de FCFA de l’Union européenne (UE) et l’Association internationale des maires francophones (AIMF).

La relance de ce chantier qui devait aboutir à la numérotation des parcelles à Libreville, sonne comme un grand espoir pour les Librevillois et dénote de la volonté de l’édile de la capitale gabonaise d’améliorer efficacement l’environnement de ses concitoyens. Une volonté qui aura manifesté manqué à l’actuel Premier ministre.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme