samedi,21 mai 2022
AccueilA La UneAchat du siège de la SNBG: de quelles «hautes autorités» Boundono Simangoye...

Achat du siège de la SNBG: de quelles «hautes autorités» Boundono Simangoye a-t-il reçu mandat? 

Ecouter cet article

8,2 milliards de FCFA. C’est le montant faramineux qui, selon l’hebdomadaire La Loupe de ce lundi 14 février 2022, aurait été décaissésé par la Société d’énergie et d’eau du Gabon(SEEG) pour l’acquisition de l’ancien siège de la Société nationale des bois du Gabon (SNBG). Une opération incompréhensible qui ne manque pas de susciter des interrogations dans l’opinion non seulement sur son opportunité au moment où cette entreprise peine à remplir convenablement ses missions en matière de desserte en eau et en électricité mais aussi sur l’autorité qui aurait validé cet achat pour le moins scandaleux. 

La divulgation dans le n°526 de l’hebdomadaire La Loupe d’un document émanant du Conseil d’administration du 11 novembre 2021 de la SEEG et signé de son président Egide Boundono Simangoye faisant état de l’acquisition de l’immeuble SNBG continue de susciter des interrogations au sein de l’opinion. Et pour cause, outre le coût excessif de ce bâtiment en quasi état de délabrement, l’on se questionne sur « la haute autorité » qui aurait donné mandat au président du Conseil d’administration de procéder à cet achat. 

En effet, si dans sa note l’ancien ministre d’Omar Bongo Ondimba assure qu’il lui a été « soumis par les Autorités de la République pour validation en Conseil d’administration » de l’acquisition de l’ancien siège de la Société nationale des bois du Gabon, ce dernier reste muet sur l’identité de ladite autorité. Un fait pour le moins curieux lorsqu’on sait que l’Etat étant actuellement actionnaire majoritaire de la SEEG, la mise en œuvre d’une telle opération nécessite son examen en Conseil des ministres qui logiquement après doit être validée par le Conseil d’administration.  

Pis, l’opinion se questionne également sur la rapidité avec laquelle auraient été bouclés les fonds pour le rachat de cet immeuble qu’Egide Boundono Simangoye connaît très bien, puisque ayant occupé en 1999 les fonctions de Président directeur général de la Société nationale des bois du Gabon. Autre fait qui n’a pas manqué de susciter des interrogations: l’un des protagonistes de cette vente, en l’occurrence l’agence immobilière Univers-Immo.com, qui aurait mené de bout en bout l’opération, reste très peu connue dans le secteur. La seule information tirée de son site est que la société aurait à sa tête « un jeune Gabonais qui possède 70% d’actifs», et que son siège se trouverait selon l’entête de la facture au Boulevard Hassan II face à l’aéroport international Léon Mba et sur le cachet au quartier Toulon Rue Laurent Antchouet. 

Le ministère en charge de l’Eau et de l’Energie dirigé par Alain Claude Bilie-By-Nze devrait être interpellé par ce rachat de bien immobilier en déphasage avec le discours politique du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda traduit dans le Plan d’accélération de la transformation qui priorise l’amélioration de la desserte en eau et en électricité au profit des populations plutôt que la dilapidation d’un montant aussi colossal dans un investissement superflu. 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Enami Shop