Accusations de corruption sur les magistrats : «Nous allons riposter», dixit Germain Nguema Ella

Germain Nguema Ella, président du Synamag © GMT

Ce mercredi 13 décembre 2017 à 12 heures, dans la salle d’apparat du Palais de Justice de Libreville, le Syndicat national des magistrats du Gabon sera en assemblée générale avec ordre du jour, les réactions aux propos diffamatoires et injurieux du Ministre de la justice à l’endroit des magistrats et les divers.

L’accalmie au sein du ministère de la Justice est loin d’être sur le point d’arriver. En effet, après la sortie virulente du Garde des sceaux, Francis Nkea ce vendredi 8 décembre, au cours de laquelle il s’est littéralement acharné sur les magistrats, les accusant d’être friand de corruption, la réponse du Syndicat national des magistrats du Gabon, ne s’est pas fait attendre.

Joint au téléphone par la rédaction de Gabon Media Time, Germain Nguema Ella s’est tout d’abord dit peiné par des propos d’une tel gravité émanant du ministre de la Justice. Il a noté que sa déclaration relève purement et simplement de la diffamation.

Revenant sur l’affaire Antsouo Aboudou Danièle Mysère Angela, du nom du juge d’instruction convoqué par Francis Nkea aux fins d’obtenir le changement de sa décision dans une affaire d’association de malfaiteur, le président du Synamag a jugé absurde les accusations d’instrumentalisation portées contre lui.  Il a fait observer que «cela relève de l’indécence, parce que je ne pouvais pas savoir qu’il avait convoqué ma collègue».

Lors de la conférence de presse du ministre, ce dernier a également nié avoir convoqué la magistrate et que c’est cette dernière qui s’était, elle même livrée, des affirmations balayées du revers de la main par Germain Nguema Ella.

«Nous allons riposter et elle sera plus forte que la première parce que il faut qu’il comprenne une chose, soit il est ministre de la Justice, soit c’est Maître Nkea qui répond là (…) parce qu’on se demande si c’est réellement un ministre qui peut réagir ainsi»; a t-il lancé.   

«Le ministre n’est pas capable d’apporter la preuve de ces allégations aussi bien pour la collègue magistrate que pour moi, et en plus lui même est ce qu’il est conscient qu’en avouant qu’il m’a corrompu qu’il est corrupteur»; a t-il martelé.  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire