Accouchement : Le gouvernement réaffirme la gratuité

Denise Mekam'ne © D.R

Annoncé par le président de la République, Ali Bongo Ondimba, lors de son discours à la Nation, à l’occasion de ses voeux de nouvel an, et confirmé par un décret pris en Conseil des ministre le 26 janvier dernier, la ministre de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie a, à l’occasion d’une rencontre avec l’Association des sages-femmes du Gabon réaffirmé la gratuité de l’accouchement et la prise en charge des nouveau-nés dans les structures hospitalières publiques.  

Au cours d’une rencontre qui s’est tenue hier, mardi 30 janvier, avec l’Association des sages-femmes du Gabon, le ministre d’Etat en charge de la Santé a rappelé l’accouchement et la prise en charge des nouveau-nés dans les structures hospitalières publiques étaient désormais gratuite.



Par ailleurs, la ministre de la Santé a insisté sur la portée sociale de cette mesure prise par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tout en mettant en garde ceux qui exigeraient de l’argent aux bénéficiaires.

En outre, Denise Mekam’ne Edzidzie a invité l’Association des sages-femmes du Gabon, à plus d’implication dans «le strict respect du décret pris par le président de la République lors du Conseil des ministres du 26 janvier dernier sur la gratuité de l’accouchement et la prise en charge des nouveau-nés dans des structures hospitalières publiques».

Cette mesure de gratuité de soins d’accouchement concerne aussi bien les suites de couches (hospitalisation après l’accouchement) que la prise en charge des nouveau-nés. Les membres de l’Association des sages-femmes du Gabon sont donc appelés à sensibiliser et interpeller leurs consœurs dans le strict respect de la décision.

Laissez votre commentaire