600 employés de SATRAM-EGCA bientôt licenciés

Confrontées à des difficultés financières sans précédent, ayant pour corollaire le non paiement régulier des salaires de ses employés, les sociétés Satram et EGCA s’apprêtent à mettre au chômage près de 600 salariés, selon des sources internes à l’entreprise, nous rapporte le site direct infos gabon.

En effet, la société Satram qui est confrontée à des problèmes de trésorerie, arguant également comme motive la rupture abusive de son contrat avec Addax Petroleum, envisage de licencier plusieurs de ses employés. La mise en place de cette mesure devrait être précédée par l’envoi de ces agents en congés techniques avant la mise en œuvre du projet de licenciement.

Cette mesure a été semble t-il débattue au cours d’une réunion de concertation tenue le 25 mai dernier, entre la direction générale et les délégués syndicaux et du personnel. Une position balayée du revers de la main par les délégués du personnel et les représentants syndicaux. Ces derniers ont par contre proposé à la direction générale de SATRAM-EGCA d’initier un plan de départ négocié avec les travailleurs.

En outre, les employés fustigent l’attitude des responsables de l’entreprise, concernant les dommages et d’intérêts d’un montant de 19 milliards de Fcfa payé par Addax Petroleum. Cette enveloppe n’aurait pas semble -t-il servi au paiement des salaires, des factures des fournisseurs, de la Cnss et de la Cnamgs. Mais plutôt à un «partage du butin» entre le promoteur de Satram Ghislane Nkoulou Khalid et certains directeurs de la société. Pire, des sources internes soutiennent que la main d’œuvre étrangère de Satram aurait reçu le paiement de leurs droits par des montants allant entre 10 à 100 millions de Fcfa.

Laissez votre avis