51 milliards pour booster la politique gouvernementale en matière d’emploi en 2017

Dans le cadre de la loi des Finances 2017, le ministre du Travail, Eloi Nzondo, était face aux membres de la commission des finances du Sénat ce jeudi 29 décembre. Il a pour ce faire défendu le projet de budget du ministère dont il a la charge. D’un montant initial de 53 milliards de Francs Cfa, il servira à mettre en œuvre, trois programmes de pilotage et de soutien à l’emploi, au travail décent ainsi qu’à la formation professionnelle, nous rapporte le site Le nouveau Gabon.

Devant les honorables sénateurs, Eloi Nzondo a indiqué en matière de soutenabilité de l’emploi que la stratégie mise en place et dont le financement est estimé à 1 687 051 460 milliards de FCFA, a pour objectif de professionnaliser la gestion des ressources humaines, dont les manquements sont souvent observés. Ce montant permettra également d’améliorer la qualité de services, de renforcer le système informatique du ministère et de mettre en place un pilotage optimal des programmes.

Par ailleurs, en ce qui concerne la promotion de l’emploi et du travail décent, le ministre du travail a souligné que ce programme aura pour finalité d’étendre et de mieux connaître le marché de l’emploi d’ici  2018. Il s’agira aussi d’améliorer les performances de l’Office national de l‘emploi (ONE), ainsi que les conditions de travail et le relations professionnelles, au sein des entreprises. Le financement de ce programme nécessitera un montant de 3 434 843 774 de Francs Cfa.

Enfin, le troisième programme défendu par Eloi Nzondo, concerne  l’amélioration de l’offre nationale de formation et l’augmentation des Centres de formations professionnelles et perfectionnements (CFPP), il envisage faire passer ces structures de formation de 2180 à environ 10 000 à l’horizon 2019. La mise en place de ce projet nécessitera quant à lui un financement à hauteur de 46 190 016 080 milliards de Francs Cfa.  

Laissez votre avis