10èmes Rencontres Internationales des PPP : La diaspora gabonaise s’invite

La dispora gabonaise de France toujours vent débout contre Ali Bongo © D.R

La contestation suite à l’élection présidentielle du 27 août 2016 est loin de faiblir en France et en Europe. Au delà des marches organise depuis bientôt 30 semaines, la diaspora gabonaise s’attaque désormais aux lobbies français, qui selon eux soutiennent “le pouvoir gabonais”. Ainsi, elle organisera des sit-in devant les lieux où se tiendront les 10èmes Rencontres Internationales des PPP.  



En effet, c’est pour «dénoncer la participation du gouvernement illégitime gabonais» aux 10èmes Rencontres Internationales des PPP organisées par le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), que la Communauté gabonaise de France organisera des «sit-in».

Prévues se derouler les 22 et 23 mars 2017, les 10èmes Rencontres Internationales des Partenariats Publics Privés (PPP), sont des grands rendez-vous annuel y dédiés, réunissant l’ensemble des acteurs publics et privés impliqués dans la mise en oeuvre de contrats de partenariat. Ainsi, ces rencontres accueilleront de nombreux responsables gabonais, notamment  «Emmanuel Issoze Ngondet, Madeleine Berre, Régis Immongault, Alex Bongo Ondimba, respectivement Premier ministre gabonais, Ministre de la Promotion de l’Investissement, du Commerce, du Tourisme et de l’Industrie, Ministre de l’économie, de la Prospective et de la Programmation du développement, ainsi que le Directeur général de l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF)».

C’est donc pour dénoncer la participation de ces personnalités, qu’ils considèrent comme «les principaux responsables gabonais de cette forfaiture et de ces crimes» commis lors de l’élection présidentielle d’août dernier que la diaspora gabonaise organisera «les mercredi 22 et jeudi 23 mars 2017, de 8h à 18h, la communauté gabonaise organise un sit-in devant le Pavillon Dauphine, situé Place du Maréchal de Lattre Tassigny à Paris» et «le vendredi 24 mars 2017, devant le siège MEDEF, situé au 55 avenue Bosquet dans le 7e arrondissement de Paris de 8h à 14h».

Par ailleurs, la diaspora souligne que les invitations faites à ces responsables gabonais  «constituent un affront supplémentaire fait au peuple gabonais, une étape de plus dans le paradigme néocolonialiste qui dicte les relations économiques entre le Gabon et les grandes entreprises françaises».

Laissez votre commentaire